Pour réussir, soyez différent : soyez vous-même !



Dans un groupe d’êtres humains, généralement, le leader se repère vite, c’est ce qui nous différencie, entre autres, d’un joli troupeau de moutons. Malheureusement, certaines entreprises ont adopté l’esprit grégaire comme mode de fonctionnement. C’est rare, mais cela existe et je vous ferai grâce des noms histoire de ne me fâcher avec personne. Mais il ne faut pas se tromper, si le clonage est une perte de richesse pour l’entreprise bien souvent, ce clonage est généré par les salariés eux mêmes : pour vivre heureux, vivons caché ! Et en ces temps de crise où perdre son emploi peut être anxiogène, cela n’est pas blâmable.

Cependant, il faut savoir ce que l’on veut :

a- rester à la même place toute sa vie et être tranquille (ce qui est une option tout à fait respectable)

ou

b-progresser dans l’entreprise et/ou dans sa carrière. Et pour ça, il n’y a pas d’autre choix que d’être différent.

Sur le marché du travail et en entreprise, de façon un peu cynique, nous sommes des produits, rien de plus. Entre deux lessives, pourquoi choisir telle ou telle autre ? Sa puissance de lavage qui est sa fonction première ? Non, nous le savons bien, toutes les lessives lavent de façon efficace et l'on s'attarde plus sur le packaging ou l'odeur.

Alors pourquoi, pour un recrutement ou une promotion choisir tel(le) ou tel(le) candidat(e) ? Ses compétences ? Son expérience ? Certes… mais cela, nous en avons tous. Non, au fin du fin, ce qui fera que vous serez choisi(e), c’est votre différence, ce petit plus qui fera que le recruteur se souviendra de vous et dira que, sans vous, l’entreprise ne serait pas la même.

Petite analogie… imaginez que Dark Vador veuille recruter un nouveau super soldat. Pensez-vous vraiment qu’il va choisir encore un Stormtrooper (vous savez, les soldats casqués tout blanc) qu’il a par milliers d’exemplaires ou au contraire celui qui a 6 bras , des yeux rouges et une voix qui ferait peur à Lucifer lui même ?

En ces temps de compétitivité extreme, la différence devient un atout et il faut la travailler. Voici, en utilisant cette image de Star Wars les éléments différenciant sur lesquels il est possible d’agir.

1-LE LOOK

Oui… Dark Vador se reconnait entre mille et c’est pour cela qu’une fois qu’on l’a vu, on ne l’oublie jamais ! OK, il ne s’agit pas d’aller en entretien de recrutement avec un costume noir et un masque, cela pourrait perturber votre interlocuteur, mais trouver des détails qui vous sont propres peut être une piste. A minima, ne pas être habillé comme un sac évite que l’on se rappelle de vous pour de mauvaises raisons; et ce n’est pas une question d’investissement démesuré avenue Montaigne, juste de gouts ! Non messieurs, une cravate verte sur une chemise à manche courte jaune, c’est différent, mais pas classe… et PAR PITIE, cirez vos chaussures (ceux qui comprennent pourront, devront, « liker »), stop aux hommes avec des chaussures qui n’ont jamais croisé le chemin d’une brosse à reluire !

Alors c’est quoi une différence de look ? C’est un élément quotidien qui vous distingue des autres, et ça peut être tout simple : un t-shirt gris (Zuckerberg), un pull noir (Steve Jobs), une chemise jaune (Jean Claude Bourrelier Fondateur de Bricorama), une écharpe rouge (Christophe Barbier, l’Express) mais cela peut être une paire de lunette pas forcément noire et terne, une chemise sortie du pantalon, une paire de basket toujours de la même couleur… bref, tout petit détail qui vous sera propre, vous rendra unique et qui fera que l’on se souviendra de vous.

2- LA FACON DE PARLER

Nous vivons une époque où les mots perdent leur sens, où le politiquement correct et le grammaticalement incertain deviennent la règle. Pourquoi se souvient-on de Maître Yoda ? D’accord, il est tout petit et vert… mais pas que ! L’écouter vous devrez et le point comprendrez ! Se différencier peut passer par le langage. Essayez, dans une réunion un peu agitée, au milieu d’une phrase extrêmement bien construite, avec des mots choisis, d’y insérer un mot grossier totalement décalé par rapport à votre personnalité et les usages (la grossièreté en entreprise ne peut être un mode courant de communication), vous verrez, l’attention se portera sur vous immédiatement. J’ai testé cette technique un grand nombre de fois, croyez moi, cela fonctionne lorsque cela vient a propos.

Mais se différencier par le langage ne passe pas forcément par le vocabulaire, c’est aussi un timbre de voix, un débit. Fermez les yeux et imaginez Dark Vador avec la voix de Casimir, tout de suite, ça le fait moins, non ? Une voix a 1000 nuances, mais, trop souvent en entreprise, elles ne sont pas utilisées pour rester monotone. Il est assez étonnant de constater que ce qui nous semble évident dans notre vie personnelle ne l’est plus en entreprise. Au même titre que l’on a pas le même ton de voix avec sa belle mère qu’avec son épouse ( où alors il y a un soucis), on ne parle pas avec le même ton pendant une réunion de brainstorm ou un conseil d’administration !

3-L’ATTITUDE

A chaque moment de la journée, en entreprise, c’est le principe, des yeux se posent sur nous. Se tenir droit, marcher dans les couloirs sans trainer les pieds, être en réunion sans tapoter sur son téléphone portable avec frénésie, autant de détails qui, au final construisent une image. Si vous êtes au bureau au moment de lire cet article, faites cet exercice : regardez autour de vous et essayez de décrypter le caractère des gens par rapport à leur attitude, c’est fascinant. Autour de vous, vous allez sans aucun doute pouvoir identifier « le démotivé », vautré en arrière sur sa chaise, « l’éternel fatigué » qui se bouge avec difficulté jusqu’à la machine à café, « l’ambitieux » qui se dirige avec énergie vers le bureau du boss, « le créatif » qui chantonne dès qu’il en a l’occasion… autant de messages, positifs ou négatifs que le corps envoie. D’après le Professeur Mehrabian (UCLA), 55% de votre communication provient du langage corporel, 38% du ton de votre voix et seulement 7% des mots que vous prononcez !

4-SON ETHIQUE / ETIQUETTE

Luck Skywalker est Luck Skywalker parce qu’il ne se laisse jamais tenter par le côté obscur de la force. Se différencier c’est également cela : avoir des convictions indestructibles qui vont permettre à votre entourage de vous faire confiance ! Qui n’irait pas au combat avec Luck ? Si lui y crois, tout le monde fera de même. La loyauté envers des valeurs fortes est un vrai élément de différentiation dans des équipes. L’entreprise n’a pas besoin de petits soldats, tous identiques et sans esprit critique mais de vraies personnes qui sauront être loyales en cas de tempête. Se différentier, c’est réussir à mettre en valeur ce point. Comment ? Petit exemple tout simple : ne jamais participer à la propagation d’une rumeur en entreprise, voire tout faire pour la stopper. Il est parfois tentant de faire l’inverse mais, ça, c’est le côté obscur de la force, celui qui transforme l’entreprise en un lieu malsain !

5-SON EMPATHIE

Se différencier, paradoxalement, peut également passer par sa capacité à comprendre et intégrer les problématiques de vos collègues, collaborateurs ou manager. En entreprise, le comportement le plus commun est l’isolement; pas physique, mais intellectuel. Chacun pense que son problème et sa mission sont autrement plus importants que ceux des voisins. Se comporter comme Maître Yoda, qui écoute avant de parler, qui observe avant d’agit, croyez moi, c’est rare… et appréciable ! Par ailleurs, c’est assez reposant !

6-SON COURAGE

Trop d’immobilisme motivé par une forme de lâcheté lié à un élément tout simple : la peur de l’échec et, au mieux, de se faire engueuler par son boss, ou, au pire, de se faire virer. Contrairement à ce que l’on pense, le « pour vivre heureux vivons caché » n’est pas la meilleure solution pour évoluer en entreprise. Le courage ne vous sera jamais reproché, si tant est qu’il est partagé, ce fait la différence entre une tête brulée et quelqu’un de courageux. Au moment d’aller exploser l’Etoile Noire, certes, Luck Skywalker est le leader qui à la fin se trouve seul face à la tache mais à la base, tous les Jedi ont validé son action et l’accompagnent. L’entreprise a besoin de gens courageux qui vont l’aider à se développer. Bien souvent, l’esprit grégaire permet d’imaginer que sans prendre de risque, tout ira bien. Je pense au contraire qu’une entreprise est, au final, une addition d’énergies et ce sont ceux qui en ont le plus, les plus courageux, qui finissent toujours par émerger. Si il n’y avait jamais de courage en entreprise, il n’y aurait jamais de nouveau produit ni de nouvelle idée.

Vous me direz que ce n’est pas toujours vrai et que certaines promotions ne sont pas méritées, sont données non pas au plus courageux mais au plus fayot. C’est vrai ! Mais j’insiste sur le fait que chaque point n’est pas nécessairement plus important qu’un autre. Ce que nous appelons fayot, c’est peut-être quelqu’un qui maîtrise parfaitement les trois premiers points de cet article (look / attitude / langage)

7-SA BONNE HUMEUR/HUMOUR

Han Solo ne serait pas Han Solo sans son humour. Se différencier en entreprise, c’est aussi être de bonne humeur, tous les jours, quoi qu’il arrive, dire bonjour quand on croise quelqu’un, savoir détendre l’atmosphère quand cela est nécessaire. Je suis réellement effrayé de constater que la moyenne des collaborateurs en entreprise ne sont pas souriants ! Je ne m’étendrai pas sur ce point l’ayant largement fait dans mon article sur les vertus du sourire en entreprise, "le management par le sourire" mais il est essentiel. Plus vous souriez, plus les personnes autour de vous vont sourire. La bonne humeur, c'est comme le bâillement, c'est contagieux... mais moins ennuyeux.

CONCLUSION

La différence n’est pas l’essentiel mais elle vous met en valeur et permet à votre interlocuteur de se souvenir de votre expérience, de vos compétences et… de vous ! Il est clairement impossible d’être bon sur tous les items évoqués ci-dessus mais en travaillant, en fonction de nos personnalités, sur chacun d’entre eux, la différence sera gigantesque par rapport à la moyenne de nos congénères. Car au final, c'est bien cela l'important, ne pas penser que l'entreprise nous demande de rentrer, en tout, dans un moule mais tout simplement d'être nous même, dans nos différences et nos spécificités !

Gaël Chatelain

#changerdevie #recrutement #changerdejob #carrière #gaëlchatelain #feelgoodmanagement