LA VIE PROFESSIONNELLE EST UN JEU... alors jouons !



Franchement, qui a t’il de plus horripilant que les gens qui se prennent au sérieux dans leur quotidien professionnel, qui vous regardent si jamais vous osez faire une plaisanterie comme si c’était un crime de lèse Majesté ? Com bien de personnes arrivent au bureau avec une tête de six pieds de long comme si ils descendaient à la mine ? Je l’affirme, la vie professionnelle est un jeu, avec ses bons et ses mauvais cotés mais au final, quand on sait jouer, c'est plaisant ! La question est d’en connaître les règles. Vous ne me croyez pas ? La preuve ci-dessous :

1- Parfois on gagne, parfois on perd, tout le plaisir vient de là.

Un jeu dans lequel on gagne à chaque partie, en général, on se lasse. Et comme le disait la Française des Jeux il y a quelques années : il n’y a que ceux qui ont joué qui ont gagné ! Comme dans n'importe quel jeu, quand on commence à jouer, il faut accepter par avance la possibilité de perdre tout en faisant tout pour gagner.

2- Il y a des règles.

Pour chaque marché, chaque entreprise, il y a des codes, des modes de fonctionnement particulier. On ne joue pas à la belote comme on joue au poker, il en va de même avec les entreprises : il faut savoir s’adapter.

3- Il y a des tricheurs, ceux qui contournent les règles, ou en tout cas essayent, mais qui au final se font toujours prendre.

4- Il y a les mauvais joueurs, ceux qui ne font que râler et pensent que quand quelque chose se passe mal, c’est forcément la faute de l’autre.

5- A plusieurs, c’est plus sympa.

Vous avez déjà essayé de jouer au poker, au football ou au tennis tout seul ? Certes, sur un ordinateur ou une console, c’est possible mais franchement, quoi de mieux que d’échanger de bons moments avec ses congénères ? Et, en général, contrairement aux jeux électroniques, programmés pour répondre toujours de la même façon, avec des êtres humains, les surprises sont sans limite !

6- Prendre des risques, ça paye.

Il n’y a aucun jeu dans lequel en étant tranquille, prudent, on remporte la partie et il en va de même pour nos carrières. Ce n’est pas en se contentant de faire ce que l’on nous demande, ou en ne changeant pas de travail que l’on progresse. Bon, la différence entre un match de tennis et une carrière c’est que ça dure un petit peu plus longtemps !

7- S’amuser est essentiel.

Je ne sais pas vous mais, personnellement, je n’ai jamais aimé le Trivial Pursuit, les parties sont longues, il y a toujours la personne qui a appris toutes les questions… bref, je n’aime pas ce jeu. Et vous savez quoi : je n’y joue plus ! Dans son travail, c’est pareil, on se lève toujours plus facilement pour aller dans un travail qui nous amuse, nous apprend, nous épanouit… à nous de le trouver.

8- Changer de jeu, c’est plaisant.

Choisissez le jeu que vous préférez et imaginez vous y jouer, tous les jours, du matin au soir pendant un mois. C’est comme toute chose, croyez moi, vous allez vous lasser. Il en va de même avec le travail. Au quotidien d’abord, savoir diversifier ses activités, ça peut faire du bien… et dans le cas extreme, changer de travail. je pense que nous sommes dans une société qui nous permet ce luxe, même en temps de crise, nous avons le choix de ne pas nous ennuyer dans notre travail !

CONCLUSION

Cette petite comparaison juste pour mettre le doigt sur quelque chose qui me semble important : j’entends trop de personne râler sur leur quotidien au travail, se plaindre. Je pense que si l’on prend conscience que notre vie professionnelle est un jeu comme un autre, on la regarde avec beaucoup plus de légèreté et, au final, on a tout à y gagner : de la sérénité, de l’ambition et de la joie de vivre… essayez, ça vaut le coup !

Gaël Chatelain

#gaelchatelain #bienveillant #bienveillance #managementbienveillant

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg