Dire "NON"... c'est bon !



Faut-il dire « oui » à tout pour être un bon professionnel ? Éternelle question !

Un délai improbable pour rendre un travail, une réunion à 19 heures, décaler une réunion que vous avez préparée depuis des semaines… autant de petites choses qui, soyons honnêtes, nous horripilent mais que nous faisons sans mot dire… et avec le sourire en plus.

Je sais que le sujet du « dire non » a été traité 1000 fois; cependant, il me semble important de mettre en avant 2 aspects à cela qui ne sont pas toujours traités.

Dans le domaine du « non », il y a deux aspects fondamentaux : la forme et le fond.

La forme

Dire non est un art. Il ne s’agit pas d’éconduire d’un revers de la main la demande. Quand vous souhaitez dire non, il faut qu’il y ait une autre raison que « ça me saoule de le faire » ! Même si tel est le cas, il faut toujours trouver une alternative à la demande afin de trouver une solution à votre interlocuteur. Si l’on vient vous voir, c’est pour trouver une solution, peu importe si c’est vous qui résolvez le problème. Ainsi, pour dire « non », 2 étapes :

=> pourquoi vous n’avez d’autre choix que de refuser et qu’il n’y a rien de personnel. Trop souvent, quelqu’un qui s’entend refuser quelque chose le prend, à tort, à titre personnel.

=> trouver une solution à votre interlocuteur ou lui proposer une alternative.

Un « non » sec et définitif est totalement négatif, il réduit à zéro l’importance de la demande de votre interlocuteur. Un « non mais… » avec une solution est quelque chose de normal qui donne de vous l’image d’un(e) vrai(e) pro ! Un exemple tout simple ? Votre boss vous cale une réunion de dernière minute à 19.00 et vous, vous devez aller à un concert ? Dites le en proposant une réunion le lendemain matin à la première heure. Dire « oui » à tout n’a jamais été une obligation professionnelle. Le principe de savoir utiliser la forme pour dire « non » est de valoriser la demande de votre interlocuteur. Rien de pire pour pourrir une relation que de répondre « non, là, tu vois, j’ai vraiment pas le temps ». Autre exemple très mal géré en entreprise : savoir dire non à l'augmentation d'un collaborateur ! Assumer, expliquer, donner des perspectives.

L'idée ici est que, dans la forme, l'on pourrait parler d'un "non positif" donné avec le sourire ! Ca change tout !

Le fond

Je l’affirme, dire « non », c’est bon et c’est fondamental, y compris pour votre crédibilité en entreprise. Devenir la personne qui dit « oui », toujours, sans moufter, c’est être la personne qui n’a pas vraiment d’impératifs. Dire « non » de temps en temps, c’est montrer que vous savez gérer vos priorités et, ça, personne ne pourra vous le reprocher.

Il ne faut pas croire que pour avoir l’image d’un bon pro, il faut dire « oui » à tout. C’est tout le contraire. Ce qui est attendu d’un collaborateur, c’est une capacité à s’organiser, à déléguer et à atteindre ses objectifs. Savoir dire « non » est un acte positif car, de fait, il met en avant ces trois dernières qualités. Grande nouvelle : personne n’est Superman en entreprise. Ne pas savoir dire « non », c’est la garantie absolue de prendre trop de travail, d’accepter des taches que vous ne maîtrisez pas forcément ou encore de mettre vos propres missions en danger.

Par ailleurs, pour vous, dire « non », c’est vraiment bon ! Très bon. Cela vous permet d’exister, de savoir que votre quotidien ne dépend pas que des demandes des uns ou des autres. L’estime de soi, c’est assez fondamental pour avancer dans la vie il me semble. Les personnes disant « oui » à tout ont en général une assez basse estime d’eux car ils projettent leur « non » comme étant un « je suis nul, je ne suis même pas capable de dire oui, d’aider ». De fait, il faut changer les paradigmes !

Conclusion

Vous l’aurez compris, il ne s’agit en aucun cas de dire « non » à tout, tout le temps. Il s’agit d’évaluer avec objectivité chaque demande et, surtout, de ne jamais donner l’impression d’être indifférent(e) à une demande, quelle qu’elle soit. Il faut toujours garder en tête que dire « non » peut aider votre interlocuteur ! Comme le dit le proverbe chinois « Si tu donnes un poisson à un homme, il mangera un jour. Si tu lui apprends à pêcher, il mangera toujours. » Si quelqu’un viens vous voir en demandant de faire une tache qu’il ne maîtrise absolument pas, mieux vaut lui dire « non mais je vais t’expliquer comment faire » que « oui, bien sûr ». L’entreprise, votre collègue et vous même y ont tout intérêt. Il va sans dire que ce qui est vrai en entreprise l’est dans nos vies personnelles… mais c’est un tout autre débat !

Gaël Chatelain

#feelgood #management #gaëlchatelain #managementbienveillant #non #oserdirenon #commentdirenon

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg