Faut-il que vous changiez de job ?

Mis à jour : 12 nov. 2019



Ca, c’est la question que l’on se pose de temps en temps en cours de carrière. Trop tôt pour changer ? Trop tard ? Compliqué de véritablement choisir le bon moment, surtout en ces temps de crise où repartir dans une phase d’incertitude (période d’essai, refaire sa place dans une nouvelle entreprise etc etc) n’est pas un choix aisé. Cependant, vous pouvez vous fier à quelques indices qui peuvent vous aider à prendre la décision de vous mettre en écoute du marché comme on dit ! Au delà des intérêts en termes de carrière, il y a avant tout : VOUS !

C’est essentiellement de ce point que cette publication va parler. Ci-dessous, quelques indices pouvant vous décider à vous mettre en mouvement si jamais vous vous reconnaissez dans ceux-ci.

1- Vous snoozez 5 fois avant de vous lever.

64% des français snoozent (quand le téléphone sonne, il s’agit de la fonction qui donne 10 minutes de rat au moment du réveil!). Ne pas avoir hâte de se lever, ce n’est pas que le signe que vous être totalement « in love » avec votre lit mais également que ce qui vient après le réveil ne vous fait pas (plus) vibrer. Franchement, s’il s’agissait de partir en voyage vers une destination paradisiaque, vous snoozeriait autant ? Le fait de ne pas vouloir mettre un pied en dehors du lit n’est pas le signe d’une motivation débordante et cela n’est pas aussi insignifiant que les « snoozeurs » le disent. Grignoter quelques minutes sur le temps que l'entreprise nous prend en snoozant, parfois, quel bonheur. Tous les matins, c'est autre chose !

2- Au travail, vous checkez votre Facebook/Twitter au moins 5 fois par jour

Quand on commence à se lasser de son travail, il faut trouver des occupations qui ne concernent pas forcément l’entreprise. Par contre, quand on est à fond dans son travail, pas le temps de savoir si tel ou tel vous à posé ou répondu à votre dernier message. Par contre, quand on commence à avoir fait le tour de son travail, ce que l’on faisait auparavant en 3 heures ne prend plus que la moitié de ce temps, expérience oblige. Mécaniquement, si le périmètre de sa mission n’évolue pas avec le temps, petit à petit, on finit par être désœuvré.

3- Le temps passe… lentement

Totalement lié au point précédent mais il s’agit d’un symptôme différent : celui qui fait que le temps passé au bureau parait une éternité, surtout vers la fin de journée. Les minutes paraissent des heures et on regarde l’heure toutes les deux minutes à partir de 17 heures en attendant l’heure à laquelle partir ne sera pas (trop) considéré comme une démotivation totale. Alors, pour faire passer le temps, on check si il se passe quelque chose sur les réseaux sociaux… la boucle est bouclée.

4- La procrastination devient la règle

Pourquoi ne pas faire demain ce que l’on pourrait faire aujourd’hui ? Les missions qui il y a quelques mois vous intéressaient vous lassent terriblement désormais. Rien de grave dans l’absolu, c’est même normal. La nature humaine fait qu’en général, quand le train train s’installe, que les automatismes ont remplacé la découverte, la démotivation n’est pas loin. Par contre, à force de procrastiner, on finit par ne plus avoir rien à faire !

5- Tout vous énerve

Vous maîtrisez votre mission, vous le savez. Et en cela, vous ne supportez plus la moindre contrariété, la moindre remarque. Rappelez-vous comment cela se passait quand vous avez commencé ce boulot : à l’écoute de tout, curieux(se), voulant à chaque instant apprendre quelque chose de nouveau. Si cela est du passé, il faut vraiment penser à regarder ailleurs. Je ne pense pas que le travail doivent être une contrainte insupportable. Je suis profondément convaincu que tout le monde peut (doit) prendre du plaisir au travail. Bien entendu, certains jours sont moins "joyeux que d'autres" mais là, je parle d'un état moyen.

Conclusion

Ces cinq signes ne sont bien entendu pas les seuls mais ils sont à mon sens les plus significatifs. Il faut, parfois, avoir le courage de reconnaître que notre boulot nous ennui. Et, comme dans un couple, il n’y a que deux options : redonner du « peps » au quotidien histoire de se remotiver ou bien, se mettre à la recherche de son nouveau dream job ! La vie est courte et nous passons le plus clair de notre temps au travail. Ne pas être motivé par ce dernier n’est pas une option si nous ne voulons pas rejoindre les 3 millions de français qui ont ou vont faire un burn out !

Gaël Chatelain

#gaëlchatelain #managementbienveillant #carrière #changerdejob

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg