Négocier son salaire... c'est simple



Grande question que voilà... que ce soit pour un nouveau travail, ou dans l'entreprise dans laquelle on se trouve, il est toujours compliqué de négocier pour soi, non ? De fait, en France, parler argent a quelque chose de tabou et il est possible d'avoir l'impression de demander la charité quand on demande une augmentation. Et pourtant... ce n'est pas si compliqué. Voici 5 règles simples à appliquer en toutes circonstances :

1- Ayez de vraies motivations et arguments

Dans l'absolu, gagner plus... c'est sympa. Cependant, vous m'accorderez que "c'est sympa que tu m'augmentes"... c'est un peu court comme argument. Il faut toujours argumenter sa demande avec :

=> les grilles de salaires moyennes de votre métier que vous trouverez très facilement, gratuitement, sur le web.

=> vos réalisations de l'année, si possible chiffrées, montrant que finalement, l'augmentation que vous demandez n'est rien par rapport à ce que vous faites gagner à l'entreprise, en temps, en argent ou en performance.

2- Votre employeur a autant besoin de vous que vous de lui

Dans une négociation salariale il ne faut pas se mettre en position de faiblesse. Dans le cadre d'un recrutement, ce n'est pas parce que vous demandez plus que votre potentiel futur employeur vous dira "non" de façon ferme et définitive ! Si sa première proposition ne vous convient pas... dites le, faites une contre-proposition... et trouvez un compromis. Trouver un bon candidat, comme garder un bon collaborateur ne sont pas des choses faciles... et les employeurs intelligent savent y mettre le prix.

3- Restez centré(e) sur vous !

Rien de pire qu'une demande d'augmentation qui ne tient que sur un seul argument "ben... je dois être augmenté(e) parce que j'ai entendu qu'untel a été augmenté cette année. Je suis plus âgé(e), on doit me donner la même chose". L'entreprise, dans l'absolu, ne vous doit rien ! C'est un échange de bons procédés : vos compétences contre son argent (je schématise un peu mais c'est à peu de chose prêt cela). Vos compétences, ce n'est pas à vous de les mesurer par rapport à tel ou tel mais bien à l'entreprise. Par contre, si vous vous référez au point 1, amenez des arguments pour faire comprendre à l'entreprise qu'elle a effectivement sous-évalué la valeur de vos compétences.

4- Ne jamais être péremptoire !

Il s'agit d'une négociation, pas d'un affrontement. La première question que vous devez vous poser est la suivante : si je n'ai pas d'augmentation, suis-je prêt(e) à partir et, surtout, vais-je à coup sur obtenir le salaire que je souhaite ? Avoir une réponse claire à cette question permet d'aborder le sujet de façon beaucoup plus sereine car... au final... quel qu'en soit le résultat, in fine, vous en sortirez gagnant ! Il n'y a aucune bonne négociation qui se passe dans l'affrontement. Il faut montrer votre motivation, votre engagement qui vont bien au delà du simple salaire. Si votre employeur pense que votre implication ne tient qu'à votre salaire, cela met en avant un vrai problème. S'il ne s'agit que d'argent... vous êtes facilement remplaçable !

5- Soyez souple... et ferme

Si vous avez suivi les 4 points précédents, en général, un compromis est toujours obtenu. Si votre employeur ne peut vous accorder tout de suite ce que vous demandez pour des raisons économiques, demandez lui de s'engager sur un agenda précis. S'il vous dit "non", au même titre que vous lui avez donné des arguments concrets pour avoir cette augmentation, demandez lui des raisons objectives pour refuser. Il faut avoir conscience que dans bien des cas, les augmentations demandées sont raisonnables mais que, par principe, les employeurs sont durs par peur d'une dérive des salaires. Si vous avez donné un grand nombre d'arguments factuels, ce sont autant d'arguments que l'employeur pourra opposé à tout autre salarié, pas aussi bon que vous, qui souhaiterait avoir la même augmentation !

Conclusion

OSEZ !!! Souvent, nous n'obtenons pas ce que nous voulons parce que nous ne demandons pas... ou nous demandons mal. Il faut garder en tête, à chaque instant, qu'en entreprise, il n'y a pas un fort et un faible ! Il y a l'entreprise qui fonctionne... grâce à vous... et vous qui pouvez payer "ce que vous voulez"... grâce à l'entreprise ! Tout le monde peut être heureux au final si la communication est bonne !!!

Gaël Chatelain

PS : je Prends 1% de chacune de vos futures augmentations :-)

#salaire #négociersonsalaire #gaelchatelain #changerdejob #managementbienveillant

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg