Oser PARLER



Je suis frappé par le nombre de messages que je peux recevoir sur mon blog me demandant comment faire pour gérer tel conflit ou comment obtenir une augmentation, une promotion etc etc. Il est étonnant qu'en entreprise, du fait de la pression hiérarchique, économique et par la force des habitudes, souvent, ce que l'on traiterait en une minute dans notre vie privé, notre jeu favori en entreprise est de se faire des nœuds à la tête.

"Une chose est certaine également : si vous ne demandez rien, vous n'aurez rien."

Le plus compliqué : demander quelque chose pour soi. Oser passer la porte du bureau de son boss pour demander quelque chose, égoïstement, pour soi. En avant propos, je le sais pour l'avoir vécu de nombreuses fois moi-même, : C'EST NORMAL. L'entreprise est un groupe, solidaire autant que faire se peut. Inconsciemment aller demander quelque chose qui ne concerne que nous-même ne semble pas forcément aller dans le sens de l’intérêt de l'entreprise qui se doit de penser collectif. Pourquoi serais-je plus légitime que mon voisin pour demander une augmentation ? Une fois ce problème posé, il faut se rassurer et se dire que l'on peut tout à fait avoir conscience de travailler pour le groupe, comme le maillon d'une grande chaîne, et pour autant se sentir légitime pour demander quelque chose de spécifique, pour nous. Sans le faire, vous risquez de vous transformer en maillon faible... ce qui n'est jamais bon pour une chaîne !!!

Une chose est certaine également : si vous ne demandez rien, vous n'aurez rien. Une évidence me direz-vous ? Certes, mais combien d'entre nous n'osent pas demander, n'ont donc rien et, pourtant, se sente frustré de ne rien avoir. Une augmentation est un bon exemple : il est plus confortable (et plaisant dans l'absolu) d'attendre que votre boss vous convoque pour vous annoncer qu'il vous augmente plutôt que d'aller le voir pour lui demander cette même augmentation. Le risque si vous demandez ? Au pire... il vous dira "non" mais même dans ce cas, la frustration sera moindre que si vous ne demandez rien car même si le résultat est le même au final (ie : pas d'augmentation), dans un cas vous ne saurez pas pourquoi, dans l'autre, si. En effet, le grand avantage de demander directement, c'est que vous obtenez une réponse motivée.

Parler est une richesse que l'on oublie souvent en entreprise, préférant se cacher derrière un silence qui, certes évite tout conflit, mais augmente le niveau de frustration. Alors je vous entends d'ici me dire "OK... mais ce n'est pas toujours aussi simple que ça". Hmmmmmm... si vous creusez la réflexion... pourquoi dites vous cela ?

LA PEUR DE L’ÉCHEC ET DU CONFLIT !!!

Votre boss, votre collègue, votre collaborateur est un être humain comme vous... dingue, non ? C'est idiot mais cela veut dire que les craintes que vous avez, il/elle a exactement les mêmes. Ainsi, quel que soit le sujet, si vous intégrez ce point, que vous préparez parfaitement la demande il n'y a absolument aucune raison que cela se passe mal. j'ai écrit un article sur "comment demander une augmentation" mais le sujet est beaucoup plus large que cela. Je constate que la parole est devenue un acte presque exceptionnel. Certes, nous passons en moyenne 24 jours par an en réunion mais paradoxalement, l'échange en face à face devient presque l'exception. OK, nous avons l'email, la messagerie instantanée le téléphone et autant de moyens de communication qui nous permettent de nous cacher derrière une technologie plutôt que d'affronter le regard de l'autre.

Or, il est beaucoup plus simple de convaincre en face à face, au même titre qu'il est plus difficile de refuser une demande en face à face alors que par email... Aucun sujet ne devrait être tabou en entreprise, absolument aucun. Je ne sais pas si cela vous est arrivé mais, dans l'une des entreprises où j'étais manager, l'un de mes collaborateurs avait un vrai problème d'odeur corporelle... et personne n'osait lui dire. résultat, ce collaborateur s'isolait sans véritablement savoir pourquoi. Pas simple de lui parler en face de ce sujet. C'est vrai. Et pourtant je l'ai fait, avec des mots choisis ne le culpabilisant pas et, croyez moi, lui comme ses collègues étaient plus heureux par la suite. Le sujet le plus complexe ne peut-être traité sans en parler !

Parler libère les frustrations, évite les rumeurs, supprime les idées fausses et remet l'humain au centre de tout. L'entreprise est un agglomérat de personnalités, de compétences et de savoirs-faire mais, avant toute chose, l'entreprise se compose d'individus.

CONCLUSION

Que ce soit pour une demande, une frustration, un énervement... parlez en, de façon dépassionnée, libérée et en mettant chaque chose à sa juste place et vous verrez que tout ce qui semble insurmontable devient facile. j'ai encore eu l'exemple récemment lors d'une mission de conseil que je faisais. L'un des collaborateurs ne m'acceptait visiblement pas et ne m'adressait pour ainsi dire pas la parole. Au lieu de rester dans mon coin, ce que j'aurai pu tranquillement faire, je l'ai vu en tête à tête en lui demandant pourquoi il ne m'adressait pas la parole tout en le rassurant sur le fait que quelle que soit la réponse, je resterai très ouvert et posé. La parole s'st libérée, il s'est expliqué, je l'ai rassuré sur les craintes qu'il avait (qu'il aurait pu lui même lever s'il m'en avait fait part)... et tout s'est bien passé par la suite, C'est paradoxal : parler est à la fois la chose la plus simple et la plus compliquée en entreprise... mais quand on passe le stade de la peur : quel bonheur !!!

Gaël Chatelain


#motivation #managementbienveillant #gaelchatelain

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg