L'égalité homme/femme en question



De façon récurrente, l'égalité homme/femme revient sur le devant de la scène, que ce soit en entreprise ou dans la vie de tous les jours. En tant qu'homme, je me suis souvent demandé si mon regard pouvait être objectif sur ce sujet mais, plus important, si mon opinion pouvait être crédible. C'est vrai, d'une certaine manière, je fais partie de cette caste dominante depuis des siècles que l'on appelle "les hommes" qui a largement profité de sa culture judéo-chrétienne pour abuser de sa force qui, si elle n'est que physique f actuellement parlant, s'est imposée dans bien des domaines, notamment celui de l'exercice du pouvoir.

Et pourtant, plus je pense à ce sujet, plus j'ai le sentiment que la communauté des hommes légitimes pour s'exprimer sur le sexisme grandit du fait d'un double effet.

"le sujet de l'égalité homme femme, ce n'est pas donner à l'un ce que l'on enlève à l'autre. C'est donner plus à toutes et à tous"

1- l'effet moral

Le premier, c'est un effet purement moral qui fait qu'un certain nombre d'hommes dont je fais partie considère de fait, par exemple, qu'il n'y a aucune justification objective à ce qu'à travail égal, le salaire ne le soit pas entre un homme et une femme. Cela semble évident et pourtant, cette différence, selon l'INSEE est encore de 16.7% en moyenne en France et jusqu'à 30,9% dans les activités financière/assurances ! Quel homme pourrait trouver la moindre justification à ce qu'une femme gagne 30% de moins qu'un homme à diplôme égal, expérience égale et travail égal ? Aucun homme ne peut prétendre, au regard de notre niveau d'information actuel, ne pas savoir. Et quand on sait, ne pas agir, c'est cautionner ce qui se passe ou être trop lâche pour agir.

2- L'effet "d'aubaine"

L'autre effet dont on parle assez peu, c'est que certains hommes, dont je fais partie, sont "victimes" de ce sexisme ordinaire. Ne hurlez pas tout de suite mesdames, je vous assure que c'est vrai, dans une moindre mesure je vous l'accorde... mais c'est vrai. L'exemple le plus flagrant ? De plus en plus d'hommes souhaitent s'occuper de leurs enfants, aller les chercher à l'école de temps en temps et, dans certaines d'entreprises, ce n'est pas possible au risque de se voir critiqué, au mieux, pénalisé dans ses évaluations bien souvent sous prétexte d'un supposé manque d'implication. QUELLE HORREUR.... RENDEZ-VOUS COMPTE, UN HOMME QUI CONSIDÈRE SA VIE PERSONNELLE COMME AUSSI IMPORTANTE QUE SA VIE PRO !!!!

Le concept de charge mentale, très à la mode actuellement, qui montre que les femmes en ont une beaucoup plus importante que celle des hommes du fait de leur implication largement supérieure à celle des homme dans le quotidien du foyer oublie de préciser que pour que la répartition de cette charge évolue, il ne faut pas simplement que les hommes évolue (pour nombre d'entre eux, c'est clairement le cas) mais que toute la société évolue. Mais, la conséquence positive de cela, c'est que les hommes prennent conscience que dans le milieu professionnel, il n'est pas acceptable d'être pénalisé pour des raisons liées à leur condition de père qui veut s'impliquer. Et ce n'est qu'un exemple mais il me semble assez parlant.

Bref... tout ça pour dire qu'au final, la question devrait petit à petit aller au delà de la question de l'égalité homme/femme pour s'étendre au nécessaire équilibre entre la vie personnelle et la vie professionnelle. Prenons l'exemple du congé maternité. Combien de jeunes femmes sans enfant ont été discriminée à l'embauche parce qu'elles étaient en age d'en avoir ? La Suède a réglé ce problème depuis bien longtemps en laissant les jeunes parents se répartir l'année de congé parental entre eux, selon leur souhait. Une femme qui souhaiterait revenir travailler très vite pourrait le faire tandis que son compagnon bénéficierait du solde du congé pour s'occuper de la maison.

Ce que je dis là est un tantinet cynique, je vous l'accorde, mais je crois fermement que l'égalité homme/femme progressera d'autant plus vite quand les hommes vont réaliser qu'il ne s'agit en aucun cas de leur enlever des prérogatives supposées pour les donner aux femmes mais au contraire de faire en sorte que tout le monde profite positivement de ce nouvel équilibre.

Si vous n'êtes pas convaincu(e), imaginez-vous un seul instant un jeune père allant chercher ses enfants à l'école reprocher à l'une de ses collaboratrice de devoir faire de même ? L'égalité, c'est également cela : une nécessaire prise de conscience que l'égalité homme/femme ne se résume pas à une guerre des sexes mais le chemin incontournable pour un mieux-être global. Et vous savez quoi ? J'ai conscience que le chemin sera long, mais nous sommes déjà dessus !

Gaël Chatelain

Pour aller plus loin, lisez l'étude de la Fondation Jean Jaures : LES INÉGALITÉS FEMMES-HOMMES DANS LA SOCIÉTÉ FRANÇAISE


#sexisme #gaelchatelain #managementbienveillant

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg