Le sexisme commence t-il en maternelle ?



Si vous avez des enfants, vous avez peut-être déjà entendu cette contine chantée en maternelle par certaines maîtresses et certains maîtres : "L'heure des mamans"... petit rappel pour celles et ceux qui ne connaitraient pas ce monument de la chanson française :

"C'est l'heure des mamans, il faut mettre ses habits, l'école est finie Ma petite maman magique dès que je te vois je viens me blottir bien vite au creux de tes bras C'est bientôt l'heure des mamans préparez vous les enfants il faut mettre ses habits, l'école est finie"

Et bien il y a quelques années, mon premier fils avait 3 ans et un soir, il me regarde bizarrement... je lui demande ce qu'il se passe et lui de me dire : "Papa, c'est bizarre quand même, à l'école à la fin de la journée, on chante "l'heure des mamans" et moi, je suis le seul qui a pas sa maman qui vient le chercher, c'est pas sympa".Je venais de prendre conscience à l'époque (oui... je ne suis plus tout jeune) que le sexisme était enseigné de façon un tantinet insidieuse à nos enfants dès leur plus jeune âge. Le lendemain, je demandait de façon assez ferme à la maîtresse de cesser de faire chanter cette chanson... elle, un peu surprise car loin d'elle l'idée de participer à un complot mondialo-machiste, mais, avec le soutient d'autres parents, elle a convenu que cette chanson n'était pas forcément adaptée à l'évolution de notre société.

C'est idiot mais cette chanson toute naïve chantée par des enfants pour qui le Père Noël existe encore, la petite souris de même et pour qui Mickey est une véritable souris, chanter l'heure des mamans met dans leur petite tête quelques idées géantes :

1- si c'est une nounou qui vient me chercher, c'est que ma maman ne m'aime pas, forcément, ou qu'elle ne fait pas bien son job. C'est vrai quoi, la maîtresse l'affirme avec force, c'est l'heure DES MAMANS, pas des nounous !!! Vous vous doutez bien qu'expliquer à un enfant de trois ans que c'est un véritable progrès que sa maman puisse travailler (ce n'est qu'avec la loi du 13 juillet 1965 qui a autorisé les femmes mariées à travailler sans l'autorisation de leur époux et à ouvrir un compte en banque en leur nom propre que le travail des femmes a progressé en France) mais que cela l'empêche de venir le chercher... c'est un peu jeune pour intégrer le concept ! Pour un enfant de 3 ans, c'est associer le fait que sa maman préfère son boulot à lui... sympa !

2- si c'est mon père qui vient me chercher, non seulement ma mère ne fait pas son job mais c'est tout de même étrange que mon père lui prenne son boulot, non ? Alors certes, cela donne l'opportunité de parler du concept de la charge mentale et de la répartition des taches entre les hommes et les femmes à notre enfant mais encore une fois... un peu jeune pour intégrer le concept d'autant plus que parallèlement à cela, quelque mois plus tôt, vous expliquiez probablement à votre fille ou votre fils, en larme à l'idée de partir toute une journée à l'école que ça allait être génial, qu'il ou elle allait apprendre plein de chose passionnantes ! Au bout de quelques mois, j'en était à expliquer à mon fils que l'école pouvait parfois apprendre des choses fausses... moi qui croyais (et crois toujours) en l'école de la République, c'est gênant !

3- si c'est ma mère qui vient me chercher, tout va bien, je suis normal. J'ai chanté "l'heure des mamans", ma maman est là, je suis normal, c'est à dire dans la norme ! L'école vient de m'apprendre que la norme est qu'une femme, ma mère, vienne me chercher à l'école. Plus tard, si je suis manager et qu'un homme veut aller chercher ses enfants à l'école, il y aura une petite voix qui me dira "ben non, c'est l'heure des mamans... il est bizarre celui là". Et voilà comment en entreprise, non seulement les femmes partissent de cette charge mentale additionnelle mais également comment les hommes culpabilisent de partir tôt chercher leurs enfants en se disant que cela sera mal vu... et mauvais pour leur carrière.

Si je vous raconte cela, c'est parce que ce que je vous raconte s'est passé il y a... 16 ans ! Plus jamais mes enfants n'ont entendu cette contine mais il y a quelques jours, j'ai croisé un ami qui a encore des enfants en bas âge et qui m'a raconté exactement la même anecdote que celle-ci... "l'heure des mamans" existe encore dans nos écoles.

Pour certaines et certains d'entre vous, cela vous semble peut-être anecdotique de faire supprimer cette chanson mais moi, je ne le pense pas. Il y a dans le sexisme une part non négligeable qui est imputable à notre culture, à notre histoire. Et cette culture, nous la constituons à titre personnelle de façon consciente et inconsciente dès le plus jeune âge. C'est dès tout petit qu'il faut être attentif à l'égalité femmes/hommes. Et cela passe également par les messages que nous donnons à nos tout petits. Un autre exemple ? Rapide ? Non, dans une classe de grande section de maternelle à qui l'on donne une leçon de pâtisserie, on ne demande pas aux élèves si maman fait de bons gâteaux... il peut arriver que papa sache en faire également, que maman soit une énorme quiche dans une cuisine et que, malgré tout, cet enfant soit très heureux... et le couple aussi :-)

Gaël Chatelain


#sexismeordinaire #sexisme #égalitéfemmehomme #égalitéhommefemme #gaelchatelain #feelgood

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg