10 solutions pour imposer, enfin, l'égalité femmes/hommes des salaires



L'Islande est le premier pays au monde a avoir imposé cette égalité des salaires entre les hommes et les femmes. Je sais, en écrivant cela, je vais avoir des commentaires me disant que la loi française est performante en la matière. Ce n'est pas tout à fait faux puisque de 1907 avec la loi accordant aux femmes mariées la libre disposition de leur salaire (rien que ça) jusqu'à 2012 avec un décret relatif à la mise en œuvre des obligations des entreprises pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, des lois, nous avons. Le problème, ce n'est pas l'arsenal législatif... c'est l'application des lois !

En Islande, la loi impose aux entreprises de plus de 25 salariés de décrocher une certification (dont la validité est de 3 ans) afin de prouver qu’à travail égal, elles versent le même salaire aux deux sexes. En cas de non respect de la loi, A terme, les entreprises qui n’auront pas obtenu cette certification pourront se voir infliger une amende de 50 000 couronnes (400 euros) maximum par jour. La peur du gendarme, il n'y a que ça qui fonctionne.

Mais, d'autres esprits chagrin me diront que, finalement, un écart moyen de salaire de 16% ((source : Observatoire des inégalités de l'INSEE) n'est pas si grave que ça après tout... bon, au delà du fait que, généralement, les personnes disant cela sont des hommes, et donc non concernés dans leur portefeuille, voici les 10 raisons principales pour que l'égalité des salaires deviennent une réalité.

SOLUTION 1 : Charité bien ordonnée commence par soi même

Vous vous rappelez de l'affaire Fillon ? Il a employé comme attaché parlementaire son fils, Charles et sa fille, Marie. Le premier remplaçant la seconde pour les même fonctions. Écart de salaire ? 27% en la faveur de Charles. Si les personnes faisant les lois commençaient déjà à vérifier que dans leurs administration l'égalité des salaires était une réalité, cela serait un début.

SOLUTION 2 : Charité bien ordonnée commence par soi même (2)

France Télévision, Radio France, les Ministère, Mairies, Agglomérations... autant de structures dont les salaires sont payés par NOS impôts ! Il me semblerait logique que ce soit dans ces structures qu'une stricte égalité soit imposée, servant de laboratoire à une déclinaison dans le secteur privé. C'est lassant toutes ces déclarations de bonnes intentions... il faut agir, taper un grand coup et taper là où ça fait mal : le portefeuille. J'imagine que le MEDEF serait contre une loi coercitive sur le sujet de l'égalité des salaires mais dans le public, qui pourrait être contre ?

SOLUTION 3 : Imposer un contrôle sur le modèle Islandais

Chaque année, l'état impose aux entreprises de plus de 50 salariés de faire certifier ses comptes par un cabinet comptable. L'état pourrait ajouter dans cette obligation un bilan des salaires afin d'obtenir, ou non, une certification rendue publique. L'écart des salaires dans les banques/assurance entre les femmes et les hommes est de 30%.... pensez-vous que si une certification officielle mettait cet écart en avant, beaucoup de femmes voudraient postuler ? L'image employeur peut-être une arme fatale.

SOLUTION 4 : Créer une amende au service des citoyennes

Si une entreprise ne respecte pas l'égalité des salaires, l'amende devrait être égale à cet écart de salaire, hors charges sociales, et reversé aux femmes victime de cet écart de salaire. Certes, cela pourrait créer un effet d'aubaine pour les entreprises qui préféreraient payer l'amende plutôt que d'augmenter les salaires mais :

1- c'est ne pas prendre en compte l'impact négatif sur l'image employeur

2- c'est une façon rapide de corriger les injustices

SOLUTION 5 : Récompenser les entreprises vertueuses

Ok, c'est bien de taper sur les doigts des entreprises ne respectant pas l'égalité des salaires mais pour celles qui le font ? Et bien, histoire que l'Etat prenne en charge une partie de cet effort bien légitime, toute entreprise ayant un écart de salaire inférieur à 1% (dans un sens ou dans l'autre), l'entreprise vertueuse se verrait accorder sur l'année des économies de charges sociales d'un montant à déterminer.

SOLUTION 6 : Créer un portail officiel des entreprises respectueuses de l'égalité

Envie de savoir si l'entreprise dans laquelle vous postulez respecte l'égalité des salaires ? C'est tout simple, il suffira d'aller sur ce portail, de taper le nom de l'entreprise et le tour est joué. Il faut donner des raisons objectives aux entreprises d'être vertueuses... et donner des moyens additionnels pour que l'image employeur de ces entreprises soient améliorée me semble être pertinent.

Solution 7 : Ouvrir des lignes de crédit à taux zéro "égalité des salaires"

Il ne faut pas se voiler la face, pour les entreprises, passer du jour au lendemain à une stricte égalité risque d'être compliqué d'un point de vue trésorerie. Et avant que cet augmentation des salaires des femmes ait un impact positif et inévitable sur la consommation, il se passera un peu de temps. Pourquoi ne pas proposer aux entreprises désireuses d'opérer leur "révolution salariale" des prêts à taux zéro afin de rendre cette transition plus simple ?

SOLUTION 8 : interdire l'accès à certaines formes de contrats de travail pour les entreprises non-vertueuses

La vie en société donne des droits... et des devoirs ! Le droit social a été créé pour donner un cadre protecteur aux salariés et aux entreprises. Il ne me semble pas abérant que les entreprises ne respectant pas leur obligations sociales n'aient pas accès à l'ensemble de la palette des services offerts par l'Etat.

SOLUTION 9 : L'Etat français militant

L'écart moyen constaté en France est de 16%.... avant d'arriver à une égalité homme/femme des salaires, pourquoi l''Etat ne compenserait-il pas ce fait en réduisant de 16% les impôts sur le revenu pour les femmes ? Ce type de réduction Cette réduction serait proportionnelle à l'écart de salaire constaté annuellement motivant ainsi l'ensemble de l'Etat pour arriver à un écart nul. Au delà du symbole, cela permettrait de mettre durablement au centre des débats cette problématique salariale. Pour rappel, l'Etat sait faire des conditions fiscales spécifiques par catégorie : les VRP, les journalistes pour ne citer qu'eux..

SOLUTION 10 : compenser l'écart des salaires par du "temps libre"

16% de salaire en moins = 16% de temps travaillé en moins. Je ne suis pas marxiste pour un sous mais quand Marx dit "tout travail mérite salaire", c'est assez indiscutable. Si nous arrivons à déterminer de façon objective la mesure des écarts de salaire, l'entreprise non-vertueuse pourrait se voir imposer de faire évoluer le nombre de RTT des femmes concernées, ou bien le nombre d'heures de présence. Usine à gaz me direz-vous.Ce n'est pas certes la solution la plus simple à mettre en place mais à l'époque du tout numérique, du compte épargne temps... cela ne me semble pas infaisable. Il faut voir ce point comme une amende donnée aux entreprises non vertueuses... pas comme une compensation donnée aux femmes. Concrètement, les entreprises devront établir une grille des salaires très précise et validée par un commissaire aux comptes. Si une entreprise doit recruter quelqu'un et que son salaire est de 100... si elle veut payer moins, elle aura obligation de compenser par du temps de travail en moins, pour les hommes comme pour les femmes. Si une entreprise veut quelqu'un à plein temps, elle devra payer le juste prix.

CONCLUSION

Il est temps de dépasser les postures. Tout le monde politique se déclare pour l'égalité des salaires mais force est de constater que même dans la fonction publique et les entreprises publiques, les écarts subsistent. Marlène Schiappa, notre Secrétaire d'État auprès du Premier ministre, chargée de l'Égalité entre les femmes et les hommes semble volontaire sur ce sujet mais la question est de savoir si comme l'une de ses prédécessrice, Najat Vallaud Belkacem pour ne pas la nommer, nous allons hériter d'une loi, très jolie sur le papier, mais qui ne sera suivie que de peu d'effets. Il est temps d'agir, fermement et définitivement car quel que soit l'angle par lequel je regarde ce problème, je ne vois aucune justification éthique, économique, sociale ou logique pour que l'écart des salaires femmes/hommes perdure.

Gaël Chatelain



#égalitéhommefemme #égalitéfemmehomme #salaire #égalitédessalaires #gaelchatelain

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg