5 techniques simples de management pour améliorer le bien-être de votre équipe


Je lis trop d’articles expliquant de façon complexe le management et, surtout, à quel point être un bon manager est difficile. Je ne parle même pas de ces articles ou livres qui vont vous expliquer que pour être un bon manager, il faut impérativement être un bon leader et s’inspirer de Barack Obama, Gandhi ou Nelson Mandela. J’ai été manager pendant plus de vingt années, plutôt avec succès et je rencontre des centaines de manager chaque année grâce à mes séminaires et je peux vous assurer que si tout le monde ne peut pas devenir un grand manager, si tant est que l’on puisse définir ce concept, tout le monde peut devenir un manager de qualité qui donne envie à son équipe de travailler pour lui/elle. Comment ? En commençant par appliquer ces 5 conseils très simples :


1-   Pas une journée sans voir tous ses N-1

« Bonjour, ça va ? »… et attendre la réponse de la personne et si jamais ça ne va pas, qu’elle a une question, prendre le temps d’y répondre. C’est en faisant ainsi que le manager devient rassurant, qu’il est un allié et, surtout, qu’il peut mesurer concrètement le bien-être de son équipe. La meilleure arme contre le burn-out, c’est un management de proximité présent qui prête attention à son équipe. Une personne lui dit qu’elle est crevée, parlez-en et trouvez une solution. Parfois, j’entends des managers me dire « oui, mais on a pas le choix, on a trop de boulot. » Et bien si, justement, faire passer le travail avant la santé de son équipe, c’est un choix. Faire le choix de l’humain n’est pas toujours simple, bien sûr, mais c’est le seul qui vaille.


2-   Demandez à son équipe ce qu’elle pense de son manager

C’est un exercice que je propose de plus en plus souvent et qui fonctionne formidablement bien. Le manager demande à ses N-1 de passer ensemble une heure, dans une salle et de remplir un tableau à deux colonnes : l’une avec la liste des qualités du manager et l’autre avec ses points d’amélioration. L’équipe va bien entendu devoir trouver un compromis pour chaque point et, à l’issue de la réunion, présenter le tableau à leur boss. Le fait de privilégier ce type d’échange permet de construire une relation basée sur la transparence, sans laisser trainer d’ombre au tableau. La libération de la parole est l’une des clés du bien-être et, nous le savons bien, les non-dits sont source de stress, dans notre vie professionnelle comme dans la personnelle.

"Un rien suffit à ôter le bien-être, comme à troubler la santé." Henri-Frédéric Amiel

3-   Etre disponible

Combien de managers passent leur vie en réunion ? Et le pire, c’est qu’ils considèrent qu’en faisant cela, ils sont de bons managers. Et oui, un manager doit absolument passer beaucoup de temps en réunion pour montrer à quel point il participe aux décisions importantes de l’entreprise. Et bien non, désolé. Un manager doit avant tout s’occuper de son équipe. Comment ? Dans beaucoup d’entreprises, les agendas sont partagés ; et bien deux, voire trois fois par semaine, chaque manager devrait bloquer une demi-journée sur son agenda sans aucune réunion et prévenir son équipe de sa totale disponibilité sur ces plages horaires. Quoi de pire de ne pas savoir quand on pourra parler avec son boss d’un sujet important ?


4-   Consacrer autant de temps à tout le monde

Un manager va en moyenne passer 80% de son temps avec 20% de son équipe. Du fait d’affinités particulières avec certaines personnes ou avec certaines fonctions. Ce comportement est naturel mais il est contre-productif et créé généralement un phénomène de clan dans une équipe. Il y a les chouchous… et les autres. Oui, en entreprise, nous restons des êtres humains avec nos qualités et nos défauts, mais un manager n’a pas le droit de privilégier telle ou telle relation s’il veut avoir une équipe au top.


5-   Définir des règles claires

Compliqué de savoir si je dois répondre à un mail en dehors des heures de travail, ou pendant mes vacances, si je peux partir à 17.00 une fois par semaine pour aller chercher mes enfants à l’école… surtout si mon boss ne m’en a jamais parlé. Le plus simple est d’organiser une réunion spécifique pour évoquer tous ces sujets pour lesquels on ne prend malheureusement que rarement le temps. Chaque manager devrait faire une réunion avec ses N-1 pour proposer une liste de règles précises qu’il souhaite voir respecter. Un exemple de propositions à faire appliquer ?

* Aucun mail envoyé passé 18.30

* Aucun mail pendant les week-ends ou les vacances

* Une urgence se traite au téléphone, jamais par mail

* Aucune réunion après 17.30

* Définir des règles pour partir plus tôt certains jours

Une fois que ces règles sont définies, ce sera l’un des rôles des N-1 de les faire respecter à la lettre.


CONCLUSION

Est-ce que ces 5 techniques vont radicalement changer le monde de l’entreprise ? Sans aucun doute non, mais je vous garantis que si elles l’étaient, le bien-être moyen en entreprise s’en verrait grandement amélioré. Nous sommes numéro deux mondial du burn-out avec 10% des salariés qui ont ou vont en faire un et ce ne sont pas des choses complexes qui vont changer cet état de fait. Revenir au bon sens paysan me semble essentiel. Revenir à des choses simples, basiques, comme remettre l’humain au cœur de tout sera la solution. Bien sûr, j’aurai pu rallonger la liste mais que voulez-vous, un article ne peut pas être un livre ;-)

Et vous, une idée pour faire changer les choses ?


Gaël Chatelain-Berry


Pour aller plus loin :

1- Mettre fin au concept ridicule de Leadership

2- LES 5 DEFAUTS INTERDITS POUR UN MANAGER


Vous souhaitez que je fasse une conférence ou un séminaire dans votre entreprise ?

Les informations sont ici.


MES LIVRES





Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg