Comment devenir (et rester) un manager bienveillant ?



Lors de mes conférences sur ce sujet, on me demande souvent un "mode d'emploi"... le "devenez un manager bienveillant en 10 leçons". Je ne vous dirais pas qu'il faut lire mon livre (quoi que... ) mais j'aime à penser que tout cela reste très simple. Je ne suis ni chercheur au CNRS, ni un intellectuel de haut vol avec un vocabulaire incompréhensible. Je suis juste quelqu'un qui a managé des équipes pendant 20 ans, qui aime à pense que j'ai été un bon manager et qui transmet son expérience.

Mais, si je dois me plier à l'exercice de résumer comment devenir un manager bienveillant, cela tient en trois points tous simples !

1- Le management bienveillant c'est avant tout de l'humain

L'entreprise a une fâcheuse tendance à déshumaniser, ce n'est pas nouveau... il suffit de (re)regarder "Les temps modernes" de Charlie Chaplin (1936) pour s'en convaincre. Etre un manager bienveillant, c'est de ne rien mettre au dessus de l'humain : aucun objectif, aucune erreur aucun retard ne légitime de traiter mal une collaboratrice ou un collaborateur. Et quand je dis "traiter mal", cela va du simple mépris aux hurlements. Traiter de l'humain, cela signifie que contrairement à une machine, il est fondamental d'expliquer une décision, de convaincre d'une stratégie ou d'un choix. Donner du sens à toute action : une machine n'en a pas besoin, un être humain ne peut faire sans !

Traiter de l'humain, c'est également savoir se comporter comme un être humain social, ce qui nous différencie des animaux. Un exemple ? Contrairement à ces derniers, en théorie, nous ne sautons pas sur la moindre représentante de la gente féminisme sous prétexte qu'elle nous plait. Oui, la bienveillance en entreprise peut également servir à lutter contre le sexisme en rappelant quelques fondamentaux du savoir vivre ensemble !

2- le management bienveillant, c'est avant tout du bon sens

J'ai longuement parlé du "bon sens" dans un autre article mais, de façon plus spécifique, pour être bienveillant, il suffit de toujours traiter nos collaboratrices et collaborateurs de la façon dont nous souhaiterions être traités par nos propres managers. C'est aussi simple que cela. Ni plus, ni moins.

Ne jamais faire à autrui ce que l'on aimerait pas que l'on nous fasse... cette phrase biblique s'applique totalement au management et je peux affirmer de façon catégorique que si ce point était appliqué dans toutes les entreprises, par tous, le niveau de burn-out en France chuterait de façon drastique !

3- Le management bienveillant, c'est de l'écoute et du sens critique

Etre conscient que LA vérité n'est pas nécessairement dans son propre cerveau est un pré-requis. Une fois cela admis, il faut développer sa propre capacité d'écoute afin de faire évoluer ses propres opinions. Il s'agit d'avoir un sens critique envers les autres et envers soi-même afin d'être en capacité de faire une synthèse beaucoup plus efficace qu'en réfléchissant seul ! Etre un manager bienveillant, c'est savoir challenger ses propres idées en permanence avec ses équipes et transformer une décision qui pourrait sembler unilatérale en un choix collectif qui sera mis en oeuvre de façon beaucoup plus efficace.

Conclusion

Plus je travaille sur ce sujet du management bienveillant plus je me rend compte que ce sont souvent les choses les plus simples qui sont les plus compliquées à mettre en place au sein d'une entreprise. Que ce soit lors de mes conférences ou quand je conseille des entreprises, cette simplicité se trouve souvent confrontée à une réalité humaine : la résistance au changement. Cette notion de bienveillance en entreprise, mise en avant depuis que les politiques de Qualité de Vie au Travail et les stratégies contre les Risques Psycho-Sociaux deviennent une réalité, va à l'encontre d'habitudes prisent depuis des décennies. Je ne doute pas que les bénéfices en espèces sonnantes et trébuchantes que tireront les entreprises ayant conscience de cela finiront de convaincre les plus récalcitrantes d'entre elles.

Gaël Chatelain


#managementbienveillant #bienveillance #feelgoodmanagement #gaelchatelain #bonmanager

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg