Si j'étais une femme...



Aujourd'hui, c'est la journée mondiale de la femme... le seul jour qui ne m'est pas consacré, à moi, en tant qu'homme. Au delà de cette triste réalité, je me demandais ce que cela me ferai d'être une femme, professionnellement tout du moins. Et si je réponds de façon honnête à cette question, quelle autre solution que d'être énervée ?

Si j'étais une femme, je me souviendrais que cette journée mondiale de la femme a été inventée il y a 40 ans et qu'il s'agit bien d'une journée de revendication et non une journée pour célébrer les femmes... c'est bien gentil dans ma boite de m'offrir une rose aujourd'hui mais la question n'est pas vraiment là. Il s'agit de la journée internationale des DROITS des femmes !

Si j'étais une femme, comme 85% de mes congénères, je travaillerais (chiffre INSEE). Par contre, si j'avais des enfants, j'aurais 8 fois plus de "chance" que mon homme de travailler à temps partiel. Et oui, que voulez-vous, la charge mentale, c'est moi qui la supporterai cette fois. D'après un rapport publié en 2014 par le Ministère des Droits des femmes, les femmes occupent 80 % des emplois précaires, ça laisse rêveuse

Si j'étais une femme, toujours selon l'INSEE, je gagnerais 26% de moins que mon homme et 10% de moins que mon collègue qui a le même job que moi. Là, ça gratte un peu tout de même ! La seule chose qui me rassure un tout petit peu, c'est que cet écart a tendance à se réduire. En 2013, je gagnais 19% de moins que mon collègue, mais quand même ! Histoire de montrer que je suis chafouine, je manifesterai probablement ce 8 mars en m'arrêtant de travailler à 15.40, l'heure à partir de laquelle c'est un petit peu comme si je travaillais gratuitement pour ma boite !

Si j'étais une femme, je serais vraiment remontée de constater que mon mec consacre chaque jour 3h20 par jour en moyenne à son temps libre alors que moi, selon l'INSEE, je n'ai que 2h45 pour ça. Ah ben forcément puisque selon la même étude, je passe tous les jours 3h26 à m'occuper de mes enfants et de la maison alors que monsieur n'y passe que 2heures. Ca doit être la PS4 qui le stresse j'imagine.

Si j'étais une femme, je me dirais que je déménagerais bien en Islande, pays classé numéro 1 du dernier classement des pays les plus performants en terme d'égalité homme-femme, établi par Forum économique mondial. Et ce depuis 8 ans ! Nous, la France, nous sommes classé 17ième. Alors OK, j'aurais pu avoir moins de bol et naître dans un pays où je n'ai même pas le droit de travailler ou de conduire mais quand même, ça me rend dingue quand le Forum Economique Mondial sur la parité femme/homme m'apprend qu'il me faudra attendre 170 années pour que l'égalité soit totale... la vache, en 2186, ça me fera... 217 ans ! Espérons que la médecine fera des progrès... ou que le mouvement s'accélère !

Si j'étais une femme, je me dirais probablement que j'aimerais être un homme de temps en temps, juste histoire de voir ce que ça fait de gagner plus, de m'occuper moins des taches ménagères et d'avoir une carrière plus sécurisée... rien que pour voir. Mais bon, ça, je le sais bien, ce n'est pas jouable.

Mais bon, je ne suis pas une femme, je suis né homme mais je suis de ceux qui depuis longtemps agit dans mon quotidien pour l'égalité femme/homme, que ce soit chez moi pour faire la cuisine ou au travail en luttant concrètement contre ces inégalités. Je suis un homme et je me sens, comme de plus en plus de mes congénères, concerné par cette journée de la femme. J'espère que chez certain réfractaire, elle sera l'occasion d'une prise de conscience qui se transformera en action !

Je reste optimiste car malgré tout... la cause progresse !

Gaël Chatelain

Pour me voir sur scène, apprendre à avoir un meilleur quotidien en entreprise, rire, partager avec Bob et moi sur la vie en entreprise : rendez-vous le 28 mars prochain !


#sexisme #égalitéfemmehomme #gaelchatelain #journéedelafemme

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg