Les 5 étapes pour (toujours) prendre la bonne décision



Décider... que l'on soit manager ou managé, dans notre vie professionnelle ou personnelle, il s'agit souvent de quelque chose qui n'est pas simple. Vacances au soleil ou à la neige ? Fromage ou dessert ? Démissionner ou rester ? Oui, je vous l'accorde, l'impact sur notre vie de ces trois décisions ne sera pas tout à fait le même. Et pourtant, le processus pour trancher reste le même. Décider, c'est également abandonner tout un pan des possibles et le risque de regretter. Pourtant, avec le temps, j'ai développé un certain talent, en toute modestie bien entendu, pour savoir décider, notamment lorsque je manageais des équipes. Pour une fois, il s’agit presque d’une recette qui fonctionne à tous les coups, je vous assure. Voici les 5 ingrédients de cette recette. Si vous possédez ces 5 ingrédients, vous réussirez toujours à prendre la bonne décision.

1- Admettre qu’il n’existe pas de bon choix

Cela peut sembler paradoxal mais il est fondamental d’intégrer qu’il n’est pas exclu que l’autre choix qui s’offrait à vous aurait pu tout aussi bien fonctionner… ou pas J Quel intérêt ? Par essence, une fois que vous aurez fait votre choix, l’autre possibilité disparaît à jamais. Un choix est par nature subjectif mais les conséquences d’un choix elles, sont très objectives. Si vous choisissez d’aller à la neige plutôt qu’au soleil pour vos vacances, la probabilité qu’il y ait un temps totalement pourri en montagne alors qu’il aurait fait un temps génial à la plage n’est pas exclu… d’où l’importance du point suivant.

2- Évaluer les conséquences d’un mauvais choix

Pour ne jamais se tromper, il est fondamental d’évaluer les conséquences si, après coup, vous vous apercevez vous être trompé. Dans l’exemple précédent, celui des vacances, si vous vous dites qu’en cas de tempête de neige pendant une semaine vous pourrez passer une semaine devant la cheminée à manger des fondues savoyardes et que vous adorez ça, le critère objectif d’évaluation de votre décision qu’est le temps, beau ou non, devient très relatif. Bien entendu, si vous choisissez la montagne, c’est pour skier mais si l’alternative vous plait également, tout va bien. Cela fonctionne de la même manière si vous souhaitez changer de travail. Bien entendu, cela peut sembler plus compliqué lorsqu’il s’agit de nos carrières. Quand j’ai choisi, à plusieurs reprises, de quitter le monde du salariat pour celui de l’aventure de l’entreprenariat je me suis toujours demandé ce qu’il se passerait si je me plantais, ce qui est arrivé plusieurs fois d’ailleurs. Ma réponse était toujours la même : au pire, je retournerai en entreprise, ce qui a grandement facilité mes choix puisqu’au final, au-delà d’une blessure à mon égo, en cas d’échec, je pouvais rebondir autrement. Et de vous à moi, c’est sans aucun doute grâce à mes échecs que je vis aujourd’hui ma vie professionnelle de rêve… mais cela est une autre histoire. Il n'y a jamais de mauvais choix et vous savez pourquoi ? Vous n'avez aucun moyen de savoir ce qui se serait passé si vous en aviez fait un autre !

“La pire décision de toutes est celle que l'on n'a pas prise.” Zig Ziglar

3- Poser les pour et les contre

Et oui… la bonne vieille méthode du tableau avec deux colonnes pour chaque choix qui s’offre à vous fonctionne. Plus la décision à prendre, plus cela prend du temps mais cela permet d’envisager absolument toutes les conséquences d’une décision, y compris certaines que l’on n’aurait pas envisagé au premier abord. Une chose est certaine, aucune décision ne doit se prendre à la légère, sans aucune forme de réflexion, même les plus « légères ». Regardez, combien de fois ai-je parlé à des personnes qui culpabilisaient d’avoir dépensé trop d’argent pour les soldes… je n’ai jamais compris ce phénomène de culpabilisation et d’auto-flagellation. La conséquence assez évidente de faire les soldes est que son compte en banque va en prendre un coup… avant de faire hurler sa carte bleue, si l’on admet ce fait et surtout qu’on l’assume, aucune culpabilisation par la suite !

4- Être honnête avec soi-même

Quand il faut prendre une décision, il faut essayer d’être le plus objectif possible et ne pas essayer de transformer la réalité pour qu’elle justifie le choix que nous aimerions faire. Au même titre que quand il s’agit de prendre une décision, je ne sais pas si vous l’avez remarqué, nous avons tendance à demander l’opinion à des personnes qui, souvent, iront dans notre sens. Face à la décision, nous sommes seul(e) car nous seront les seul(e)s à en assumer les éventuelles conséquences. Savoir prendre une décision, c’est avant tout assumer cela, notre responsabilité. Et c’est pour cette raison que tant de personnes ne prennent jamais de décision car une décision, cela nous expose !

5- Ne jamais, JAMAIS, regretter

Si vous avez envisagé toutes les possibilités, il n’est absolument pas envisageable que vous soyez surpris(e) par la tournure des choses, bonne ou mauvaise. Comme le disait Nelson Mandela « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends ». Quelles que soient les conséquences de votre choix, vous en tirerez quelque chose de positif. Trop souvent, les personnes qui ont fait un mauvais choix sont tétanisés par leur erreur au lieu de rebondir grâce à ce qu’ils/elles ont appris. Les regrets, c’est ce qui va vous faire rester sur place, ne plus avancer. Une fois le choix fait, vous êtes en mouvement, pour toujours !

CONCLUSION

Alors… prendre une décision… facile ou pas ? Franchement, si vous appliquez à la lettre tous ces points, la réponse est oui. Alors, bien entendu, en fonction des conséquences potentielles de celle-ci, le processus prendra plus ou moins de temps. Si vous prenez une heure pour décider si vous devez prendre du fromage ou du dessert, il est probable que les personnes autour de la table vous regarde d’un sale œil, par contre, si vous prenez plusieurs semaines pour savoir si vous devez vous lancer dans la carrière de fleuriste qui vous a toujours fait rêver et que vous finissez par le faire en suivant cette méthode, vous n’en tirerez que du bon. Et, cerise sur le gâteau, j’en parle d’expérience, vous recevrez beaucoup d’ondes positives de votre entourage car les personnes qui prennent des décisions, et parfois des risques, cela fait envie et force l’admiration… alors, quelle décisions allez-vous prendre cette semaine ?

Gaël Chatelain



Vous souhaitez que je fasse une conférence dans votre entreprise ? Les informations sont ici.


#gaelchatelain #decider #prendreunedécision

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg