Bien-être en entreprise ? Et si nous étions tous des colibris ?



Vous n'imaginez pas le nombre de personnes que je peux rencontrer, ou qui m'écrivent, pour me dire "Gaël, ce que vous dites à propos de la bienveillance en entreprise, c'est très chouette, mais nous, on peut rien faire à notre niveau, notre direction s'en moque du bien-être des équipes". Cette phrase me rend dingue, littéralement ! Bien entendu, une entreprise dirigée par des boss qui souhaitent mettre en place une véritable politique de bien-être au quotidien est potentiellement plus agréable à vivre que celle dirigée par des héritiers de Zola mais il ne faut jamais perdre de vue quelque chose : nous sommes toutes et tous actrices/teurs de ce qui se passe au sein d'une entreprise, quel que soit notre niveau hiérarchique; La seule différence, c'est que plus vous êtes haut dans la hiérarchie, plus vos actions auront de l'impact sur toute la structure mais personne n'est insignifiant dans la conduite du changement. Dire que l'on ne peut rien changer par notre action individuelle est totalement déprimant et, je le pense profondément, faux !

La légende amérindienne du colibri, racontée par Pierre Rabhi dit cela :

Un jour, un immense incendie se déclenche dans la forêt. Tous les animaux, terrifiés observaient impuissants le désastre. Seul le petit colibri s’activait, allant chercher quelques gouttes avec son bec pour les jeter sur le feu. Après un moment, le tatou, agacé par cette agitation dérisoire, lui dit : "Colibri ! Tu n’es pas fou ? Ce n’est pas avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ! "

Et le colibri lui répondit : "Je le sais, mais je fais ma part."

"Nous devons toutes et tous faire notre part"

Prenons l'exemple du sexisme en entreprise. Nous pouvons toutes et tous agir. Si l'un de vos collègues tient des propos sexistes, rien ne vous empêche de lui faire remarquer pour qu'il cesse. Ca ne changera pas l'ensemble de l'entreprise mais vous aurez fait votre part. En entreprise, comme dans la société en général d'ailleurs, le fait que l'environnement ne soit pas sympathique ne doit pas nous servir d'excuse pour ne rien faire.

Lors de mes conférences, je rencontre parfois des managers désemparés qui me demande comment faire pour être un manager bienveillant dans un environnement global qui ne l'est pas. Je pense qu'être manager demande du courage, de la conviction et, parfois, de l'abnégation, comme le colibri face à son incendie. Si vous êtes ce manager, voilà quelques sujets sur lesquels vous pouvez agir, même si votre propre management n'est pas bienveillant :

=> favoriser la déconnexion de vos équipes en direct en supprimant tous les mails en dehors des horaires de travail.

=> mettez un terme au présentéisme à la française en recentrant votre équipe sur ses objectifs plutôt que sur un nombre d'heures passées au bureau.

=> soyez un manager exemplaire : égalité des salaires, suppression de tous les comportements sexistes, honnêteté intellectuelle, courage managérial etc etc

=> agissez auprès de vos collègues managers pour les convaincre d'adopter les mêmes comportements que les votre. S'il est complexe de faire changer ses N+1, même si ce n'est pas impossible, c'est beaucoup plus simple avec des personnes au même niveau hiérarchique, ou en dessous.

J'ai moi-même parfois dans des structures qui étaient toxiques et il est vrai que ce n'est pas simple d'être ce colibri quand tous les autres vous regardent comme si vous étiez fou. Mais quel plaisir de se dire que l'on ne ressemble pas à ces gens pour qui ces questions de bien-être en entreprise sont considérées comme un luxe inutile. Ce n'est pas simple mais qui a dit que le métier de manager était simple ? Etre en permanence entre le marteau et l'enclume n'est pas chose agréable, certes, mais c'est aussi pour cela qu'un manager est payé.

C'est pour cela que j'ai eu l'idée de créer le concept des manager ambassadeurs®.

Je suis certain qu'en créant une communauté de managers qui partagent les mêmes valeurs, les mêmes convictions, petit à petit, ce tout petit colibri, insignifiant face à l'incendie s'il est seul, pourra éteindre l'incendie s'il est accompagné de milliers d'autres colibris. Et, allez savoir, peut-être que certains éléphants se laisseront convaincre !

Alors... vous ? Colibri ou défaitiste ?

Gaël Chatelain


Envie de devenir un Manager Ambassadeur® ? Les informations sont ici.

#gaelchatelain #managementbienveillant #managerbienveillant #gestiondelechace #reve #managerambassadeur #colibri