Les 10 clés pour motiver son équipe



Aaaaah, la motivation... vaste sujet que celui-ci ! Tout manager se pose cette question quotidiennement : "suis-je motivant pour mes troupes ?". De plus, sa propre hiérarchie lui met une certaine pression pour obtenir le meilleur de son équipe. Etre manager, c'est être capable de gérer au mieux un ensemble de personnes... mais comment faire ? Existe t'il une recette miracle ? Pour avoir été manager pendant une vingtaine d'année, je peux l'affirmer, non, il n'existe pas de recette miracle. Chaque équipe est différente du fait des individus qui la compose et de son l'historique propre. Cependant, s'il est nécessaire de savoir s'adapter, il y a des points communs que tout manager devrait appliquer. En résumé, les 10 points suivants ne sont pas une recette miracle mais un bon point de départ pour qu'une équipe soit motivée.

1- Donner du sens

Imaginez le général d'une armée qui envoie ses troupes se battre, voire perdre leur vie, sans que celles-ci ne sachent pourquoi. Le seul ordre du général c'est "allez-vous battre". Agir ainsi, c'est privilégier la désertion. Si je suis soldat, je suis prêt à mourir pour mon pays… mais pour une raison que j’estimerai valable. A défaut, j’entrerai en résistance. En entreprise, il en va exactement de même. Aucun collaborateur, aucune collaboratrice ne sera impliqué(e) de façon optimale si sa hiérarchie ne lui explique pas en quoi son travail est fondamental dans le cadre de la stratégie globale.

2- Informer

Je suis frappé quand je rencontre des managers qui m’expliquent ne pas faire de réunion hebdomadaire avec leur équipe. Envoyer un email, ce n’est pas informer. Pour qu’une équipe soit impliquée, elle ne doit pas avoir le sentiment d’être exclue de l’entreprise et de ses décisions. Alors il ne s’agit pas de faire une réunion de 2 heures chaque semaine mais une demi-heure est suffisante pour faire redescendre l’information et, surtout, partager avec les équipes.

3- Relativiser

Le manager, c’est le pilier d’une équipe. Il doit solidifier celle-ci, pas la fragiliser. Ce rôle est fondamental en cas de tempête pour que l’équipe n’entre pas en mode panique. Je ne sais pas vous mais quand je prends l’avion et qu’il y a de fortes turbulences, je préfère avoir un pilote qui fait sereinement une annonce et explique que tout va bien se passer plutôt qu’il se saisisse du micro et dise « on va tous mourrrrrriiiiiiir ».

4- Protéger

La pression qu’un manager reçoit parfois de sa propre hiérarchie, il ne doit pas la transférer à son équipe. C’est ce que j’appelle l’effet parapluie. Le courage managérial, c’est être capable de mobiliser ses troupes sans partager son stress, voire ses angoisses.

5- Assumer

La réflexion de l’un de mes patrons quand j’étais jeune manager chez TF1 m’a vraiment marquée. Il m’a dit que les succès de mon équipe doivent leur être totalement attribués alors que les échecs, je devrai les assumer totalement. Être motivant, c’est savoir valoriser son équipe, et ne pas l’accabler en cas d’échec mais au contraire prendre sa part de responsabilité et la faire grandir pour que cela ne se reproduise pas.

6- Toujours être d'humeur égale

Qui serait motivé par un boss avec lequel, quand on se dirige vers son bureau, on ne sait pas si nous allons avoir le droit à un sourire ou à une engueulade parce que monsieur/madame s’est levé(e) du mauvais pied ? Une relation de confiance, et motivante, c’est une relation où la parole est libre… et détendue. Un manager ne devrait jamais faire passer sa mauvaise humeur/ses nerfs sur son équipe, quelle que soit la situation. La forme prend souvent le pas sur le fond dans le cadre du management. Il est possible de tout dire à son équipe, tant que la forme est correcte.

7- Être reconnaissant

On ne va pas se mentir, le succès d’un manager est attribuable à 100% au travail de son équipe. Certes, c’est elle/lui qui pilote mais le travail opérationnel est fait par elle. La moindre des choses pour tout manager, c’est d’en être conscient et de savoir dire merci à son équipe. Chaque personne a un besoin de reconnaissance et le management tient un rôle essentiel en la matière.

8- Faire grandir

C’est paradoxal mais l’un des moments où je me disais que j’avais fait un bon job en tant que manager, c’est quand l’un des membres de mon équipes m’annonçait qu’il/elle avait trouvé un super job à l’extérieur, ou en interne.

La mission d'un manager n'est pas de garder ad-vitam son équipe mais de faire grandir chaque individu pour lui donner la possibilité de progresser s’il/elle le souhaite.

9- Ne pas avoir de chouchou

Malheureusement, en moyenne, un manager va passer 80% de son temps avec 20% de son équipe. Soit par affinité personnelle, soit par affinité avec leurs missions. Le problème, ce sont les 80% restant… générer un sentiment de traitement inéquitable génère de la frustration et de la démotivation. Même si je l’admets, surtout avec de grandes équipes, la tentation est forte, il faut se forcer à gérer son temps de façon équitable avec chaque personne de l’équipe afin de valoriser le travail de toutes et tous.

10- Kiffer son job

Si un manager ne donne pas le sentiment en permanence qu’il est enthousiaste et motivé, comment voulez-vous que son équipe le soit ? Une équipe ressemble généralement à son manager. Vous voulez motiver votre équipe ? Posez-vous la question en premier de votre propre motivation et de la manière dont vous la montrez… c’est un bon départ.

Conclusion

Être manager est loin d’être un travail simple, c’est certain… mais c’est cette complexité qui en fait la beauté et la spécificité. Gérer de l’humain a toujours été pour moi incroyablement gratifiant. Voir que l’on est capable de motiver une équipe qui ne l’était pas auparavant… quel bonheur ! Alors certain(e)s vont se dire « ouais… ok, c’est bien beau tout ça mais dans les équipes., il y a quand même des indécrottables qui sont impossibles à motiver ». Peut-être… mais si vous êtes confronté(e) à ce cas, posez-vous la question de savoir si la personne est à sa place ou s’il ne faudrait pas qu’elle change de métier, tout « simplement ».

J’ai été manager pendant plus de 20 ans et, croyez-moi, je ne regrette pas une seule seconde passée à être aux côtés de mes équipes. Quand on commence à voir l’impact positif que l’on peut avoir sur son équipe, cela devient une drogue !

Gaël Chatelain


Envie de devenir un Manager Ambassadeur® lors d'un séminaire que j'anime ? Les informations sont ici.

#gaelchatelain #managementbienveillant #managerbienveillant #motivation

Découvrez BoB, le pire manager du monde, en chansons...
spotify.png
deezer.png
loga apple.jpeg