5 techniques pour ne plus laisser vos émotions ou le stress vous envahir



Je dois bien vous l’avouer, la période actuelle est particulièrement stressante pour moi avec la fin de la pandémie que l’on ne voit pas venir et l’activité de conférencier en présentiel qui ne semble pas vouloir repartir avant de longs, longs mois. Et pourtant, si j’ai des raisons objectives de m’arracher les cheveux chaque jour, je ne le fais pas. Pourquoi ? Parce que depuis plus de 20 ans, j’ai décidé de trouver des moyens de faire en sorte que le stress, même s’il est réel, ne serait pas le vainqueur.


Oui, lorsqu’on parle de stress, il s’agit d’une bataille à mener et, comme toute bataille, il est possible de la gagner. Et concernant les émotions, elles ont leurs vertus, bien entendu, mais la différence est grande entre avoir des émotions, et se laisser envahir par celles-ci.


Étant quelqu’un, par nature de profondément stressé, j’ai testé beaucoup de méthodes depuis plus de 20 ans et je dois dire que depuis des années, sans avoir disparu, le stress n’est absolument plus quelque chose qui, par exemple, m’empêche de dormir. Et même s’il s’agit également d’une démarche sur le long terme, voici 5 techniques que vous pouvez appliquer très rapidement pour que le stress ne soit plus quelque chose de gênant pour vous.


1-  Rationaliser la cause de votre stress/émotion

Souvent, en situation de stress, nous avons tendance à perdre notre objectivité. Sans dire que nous faisons d’une montagne ce qui n’est qu’un petit obstacle, notre cerveau a une capacité trois fois supérieure à voir le négatif que le positif.

Dans l’étude « Bad is stronger than good », plusieurs chercheurs ont montré que l’être humain est plus attentif au négatif qu’au positif et cela, le « biais négatif », est un biais d’évolution de l’espèce. Et oui, nos ancêtres devaient plus prêter attention aux prédateurs qui pouvaient les dévorer qu’au chants des petits oiseaux ou au joli coucher de soleil. Et ce biais est encore en nous.


En situation de stress ou en cas de forte émotion, il est fondamental de prendre le recul nécessaire pour que celui-ci n’envahisse pas tout votre esprit. Oui, si un prédateur pointe son nez, c’est stressant, mais il n’en reste pas moins que les oiseaux chantent toujours et que le coucher de soleil est beau.


2-  Fuir les gens toxiques

Je ne sais pas si vous avez remarqué, mais quand vous n’allez pas bien, il y a des personnes qui vont vous tirer vers le haut et d’autres irrémédiablement vers le bas. Plaisir sadique ? Bêtise ? Difficile de savoir, mais, l’âge aidant, nous identifions de mieux en mieux ces personnes qui vont vous conforter dans votre négativité. Et comme je l’écrivais dans le paraphe précédent, nous sommes naturellement attirés par ces personnes. Si nous n’y faisons pas attention, lorsque nous sommes dans une phase négative, nous allons chercher toutes les choses qui vont pouvoir nous convaincre que nous avons raison de l’être.


La solution ? Fuir ces personnes ou, si ce n’est pas possible, a minima, ne pas leur parler de votre stress ou de votre émotion négative car, en aucune façon, ils ne pourront vous aider. Par contre, ne restez pas seul(e) pour gérer votre stress/émotion. Parlez-en avec des personnes positives qui vous ferons savoir que vous n’êtes pas seul(e) face à la question qui vous stresse.

"Exprimer ses émotions, c'est comme d'enlever les nuages noirs devant le soleil pour laisser pousser les fleurs.” Tanya Sénécal

3-  (Ré)apprendre à se battre

Quelle que soit la situation, la personne la plus à même de vous aider, c’est vous-même. Imaginez que vous soyez au milieu d’un lac et que vous soyez en train de vous noyer. Vous avez deux options :

·     Ne plus nager et espérer que quelqu’un passera par là pour vous secourir. Ok, cela peut fonctionner, mais c’est un tantinet aléatoire.

·     Puiser en vous toute l’énergie possible pour regagner le bord… l’énergie du désespoir comme on dit. Et cette énergie existe. De nombreuses histoires existent sur des personnes soulevant une voiture pour sauver quelqu’un coincé dessous alors qu’elles en seraient incapables en temps normal. Et en plus… il n’est pas dit que quelqu’un passe par là pour vous repêcher.

Nous vivons dans des sociétés dans lesquelles nous sommes très protégés, que ce soit par la Sécurité Sociale, l’Assurance Chômage ou tous les systèmes qui font que nous nous retrouvons rarement seul(e)s, et c’est tant mieux. Mais lorsque le stress ou les émotions nous envahissent, c’est un combat personnel.


4-  Se recentrer sur le positif

Bien entendu, il s’agit du verre à moitié plein ou de celui à moitié vide… mais pas que. Rares sont les moments dans une vie où rien, absolument rien ne va. Malheureusement, en situation de stress, nous avons tendance à oublier ce qui va bien. Il est essentiel dans ces moments d’avoir à l’esprit en permanence ces éléments positifs. Il ne s’agit pas de nier l’existence de la source de stress, mais de la relativiser.


Par ailleurs, le combat que vous allez mener contre cette émotion ou ce stress, voyez-le comme un boxeur qui va monter sur le ring. Oui, vous allez prendre des coups, c’est un fait, mais comme le boxeur, la chance que vous le mettiez K.O. est non nulle. Et vous admettrez que si, tel le boxeur, vous montez sur le ring en vous disant que vous allez gagner, vous aurez plus de chance d’y arriver que si vous y allez la peur au ventre en vous disant que c’est perdu d’avance.


5-  Prenez du temps pour vous

Le principe d’un stress intense ou d’une émotion débordante, c’est qu’il prend petit à petit toute la place dans votre vie. Paradoxalement, c’est dans ces moments qu’il est impératif de prendre du temps pour vous, pour avoir des moments dans la journée durant lesquels le stress ou votre émotion ne seront pas présents. Déconnectez de votre boite email professionnelle, faites du sport, lisez, cuisinez le plat que vous préférez, buvez le vin de vos rêves en regardant votre film préféré… Il n’est humainement pas possible de vivre H24 avec son stress. Reprendre le contrôle de votre vie en vous faisant du bien, c’est également reprendre le contrôle de votre cerveau en le forçant à avoir des émotions positives. Vous ne ferez pas disparaître les émotions négatives, mais vous en atténuerez l’impact sur l’énergie que vous aurez pour mener le combat.


Conclusion

Nous le savons, les émotions et le stress font partie de notre vie, c’est ainsi. D’ailleurs, si tout était simple dans nos vies, nous finirions probablement par nous lasser et trouver un moyen pour stresser en regardant le champ de son voisin que l’on va trouver nettement plus vert que le nôtre. Sachant cela, avoir en tête en permanence que nous ne sommes pas démuni(e)s face à ces émotions, je peux vous le garantir, c’est déjà un grand pas pour arriver à les gérer.

Il s’agit d’un travail sur soi, et ce travail est non seulement utile, mais gratifiant quand, enfin, face au stress ou aux émotions, on ne se sent pas désarmé. Alors… vous vous lancez ?


Et d’ailleurs, êtes-vous quelqu’un de (vraiment) stressé(e) ou de (totalement) zen ? Pour le savoir, vous pouvez faire ce test.


Gaël Chatelain-Berry


Pour aller plus loin :

1-Les 4 pensées positives à avoir chaque jour pour (re)devenir optimiste

2- 5 techniques pour arriver de bonne humeur au travail chaque matin.


Je suis auteur, chroniqueur et conférencier... ci-dessous, quelques liens utiles.

Mes Livres

Mes conférences

Mes web-conférences

Mes podcasts

Mes replays



Avec Bob sur scène

L'AUTEUR
Mon dernier livre
couv-BE (1).jpg