Comment manager votre manager ?


@demaincommenceajourdhui - https://www.instagram.com/demaincommenceaujourdhui/

Illustration :  @demaincommenceajourdhui / https://www.instagram.com/demaincommenceaujourdhui/



De par mon métier, j’échange beaucoup avec des managers et des managés et le constat est (très) souvent le même : il n’est pas toujours simple de gérer son manager. Trop souvent, un managé va se dire que c’est à lui de s’adapter en toutes choses à la façon de travailler de son manager et je vais être un tantinet provocateur en ce début d’article : c’est une erreur et ce pour 2 raisons :


1- Plus de 50% des démissions sont dues à une mauvaise relation avec son manager. On quitte un manager, pas une entreprise.

2- Un manager est un être humain comme un autre qui peut (doit ?) progresser quotidiennement, comme chaque salarié.


Une fois cela posé, comment faire ? Et bien je vous propose 5 clés simples pour y arriver.


1- Essayez de comprendre votre manager

Avant de réagir à un comportement de votre manager qui ne vous plait pas, il faut essayer de comprendre le pourquoi de cette réaction : raison personnelle, raison professionnelle, situation passagère ou permanente. Oui, un manager est un être humain avec toutes ses imperfections ; il ou elle a le droit de ne pas être parfait.e, d’avoir des émotions.


Alors bien entendu, nous attendons de la part d’un manager qu’il soit exemplaire, mais imaginer que cela soit possible en permanence, c’est se voiler la face. Il ne s’agit pas de trouver des excuses à un mauvais comportement, mais a minima une explication avant de se lancer. Par exemple, souvent, des managers sont stressés par leur propre manager et ils rebasculent leur stress sur leur équipe. Ce n’est pas, bien entendu, acceptable, mais comprendre la mécanique en jeu va permettre de la déconstruire plus facilement.


2- Osez parler à votre manager

Que se passe t’il si votre meilleur ami arrive avec une demi-heure de retard à un rendez-vous que vous lui avez fixé ? Vous lui faites remarquer de façon plus ou moins directe, non ?


Cela semble idiot de le rappeler, mais votre manager est un être humain comme un autre dont une partie de son métier consiste à vous aider à donner le meilleur de vous-même. Si vous allez le voir en lui expliquant que vous pourriez être plus performant.e s’il changeait telle ou telle chose, il ou elle ne pourra que vous écouter. Tout est question de forme.


J’ai été manager pendant plus de 20 ans et il y avait une grande différence entre une personne de l’équipe qui débarquait dans mon bureau en hurlant qu’il n’était pas content par rapport à quelqu’un qui venait pour délivrer le même message de façon posée, calme. Dans l’absolu, quand la forme est bonne, vous pouvez tout dire à votre manager.


3- Quand vous présentez un problème, venez avec des solutions

Beaucoup de managers ont énormément de pression à gérer, il faut bien en avoir conscience. Mais, chacun d’entre vous, vous avez votre propre champ de responsabilité et de compétences dont vous êtes l’expert.e. Votre manager n’est pas censé tout savoir sur votre métier… et heureusement d’ailleurs.


Si vous rencontrez un problème dans votre domaine de compétence, vous gagnerez beaucoup de temps en venant présenter le problème en question avec deux ou trois options de solutions. En procédant ainsi, votre manager n’aura plus qu’à choisir l’une des solutions au lieu de devoir se transformer en expert, ce qui peut ajouter à son stress.


Plus vous valoriserez votre propre savoir-faire, plus vous serez reconnu.e en tant que professionnel et plus vous aurez d’autonomie.


4- Soyez toujours positif

À quelques exceptions près, nous ne sauvons pas de vies au quotidien. Entrer en mode panique ne sert pas à grand-chose, si ce n’est à générer du stress. Il en va de même quand votre manager dit ou fait quelque chose qui ne vous convient pas. Il y a une grande différence entre dire à son manager « je ne suis pas d’accord avec ce que tu dis » et lui dire « ce que tu dis est intéressant, mais ne penses-tu pas qu’on pourrait voir les choses comme ceci etc etc ? »


Il n’est jamais productif dans la relation manager / managé de prendre les choses de façon frontale. Il y a bien entendu une question d’égo qui entre en jeu. Certains manager pensent que du fait de leur statut, ils se doivent d’avoir toujours raison ce qui, bien évidemment, est totalement impossible.


Rester en permanence positif est une forme de manipulation qui, au même titre qu’un kinésithérapeute vous manipulera le dos pour vous guérir, va vous permettre d’amener doucement votre manager à envisager votre point de vue sans pour autant se sentir agressé.


5- Soyez toujours factuel

Les émotions, les approximations ou les généralités n’ont pas de place dans la relation manager / managé. Aller voir son manager en utilisant des phrases comme « il parait que… » ou « j’ai entendu que… » ou encore « j’ai l’impression que.. » ne fera jamais avancer les choses. Venir défendre son point de vue avec des éléments concrets, des emails, des chiffres des faits concrets permet d’appuyer votre point de vue indiscutable.


L’exemple le plus parlant est celui d’une demande d’augmentation. Il y a une grande différence entre un salarié qui viendrait voir son manager pour demander une augmentation et qui, pour répondre à son manager qui lui demanderait pourquoi répondrait « ben, parce que je le mérite » et un autre qui répondrait « et bien parce que mes performances sont au-dessus de la moyenne et que mon salaire est en dessous des statistiques nationales pour mon métier comme le montre ce document ».


Dans le premier cas, les émotions parlent, dans le second, ce sont des faits concrets, mesurables et indiscutables qui permettent à son tour au manager de justifier son choix vis-à-vis de sa propre hiérarchie.


CONCLUSION

Manager son manager n’a rien d’une mission impossible. Il existe bien entendu des exceptions avec notamment les managers pervers narcissiques qui, eux, ne sont pas gérables tant qu’ils ne se sont pas faits soigner (la perversion narcissique étant une pathologie). Mais dans l’écrasante majorité des cas, les managers n’ont pas été formés à leur rôle… il faut donc les accompagner. Oui, il en va de la responsabilité de l’entreprise, bien-sûr, mais, franchement, si en tant que managé je peux agir pour que mon manager progresse et améliore par là même mon quotidien, ça vaut le coup, non ?


Et vous, votre manager sait-il manager ? Pour le savoir, voici un test rapide et gratuit.




La vidéo pour aller plus loin :






Gaël Chatelain-Berry


Pour aller plus loin :

1-Comment améliorer son bien-être au travail, concrètement

2-10 questions à se poser pour être au top dans son travail !


Je suis auteur, chroniqueur et conférencier... ci-dessous, quelques liens utiles.

Mes Livres

Mes conférences

Mes web-conférences

Mes podcasts

Ma Chaine YouTube

Mes replays



Avec Bob sur scène

L'AUTEUR
Mes derniers livres
Capture d’écran 2021-02-09 à 08.50.14.
couv-BE (1).jpg