Comment se (re)motiver au travail ?


@demaincommenceajourdhui - https://www.instagram.com/demaincommenceaujourdhui/

Illustration :  @demaincommenceajourdhui / https://www.instagram.com/demaincommenceaujourdhui/



Depuis le premier déconfinement, il y a plus d’un an maintenant, la question de la motivation est devenue plus centrale que jamais. Bien sûr, on en parlait déjà avant la pandémie, mais, là, je vous assure, je n’ai jamais constaté une telle inquiétude de la part des dirigeants d’entreprise qui constatent un fort recul de celle-ci.


Et, de fait, déjà que l’engagement des salariés n’était pas dingue avant la pandémie (pour rappel, en 2017, une étude Gallup avait montré que seuls 6% des salariés se déclaraient totalement engagés dans leur travail), la période que nous traversons a totalement changé nos repères et, sans aucun doute possible, nos sources de motivation.


Alors, certes, l’entreprise, et nos managers, ont un rôle à jouer dans notre motivation au travers de leurs paroles et de leurs actes, mais, bonne nouvelle, nous pouvons également agir sur celle-ci, et c’est tout l’objet de cet article.



1- Ne culpabilisez pas

Il ne s’agit pas d’être au taquet de sa motivation du matin au soir tous les jours car, en premier lieu, il est important de savoir qu’il est normal de ne pas toujours être motivé.


La démotivation, c’est un signe que votre cerveau vous envoie pour vous dire de faire une pause. Un conseil : écoutez-vous !!!


Notre cerveau, c’est exactement comme notre corps, il a besoin de repos de temps à autres. Pour notre corps, nous savons identifier les signes de fatigues, et nous les acceptons ; faisons de même avec notre cerveau et acceptons notre démotivation non pas comme une faiblesse, mais comme un signe qu’il faut écouter.


Ce qui est important, quand vous êtes démotivés, c’est de comprendre, d’analyser les raisons de cette démotivation. Parfois, cette démotivation est diffuse… on ne sait pas trop pourquoi, mais la motivation baisse… prenez le temps de comprendre le pourquoi.


2- Définissez vos priorités


Ce qui était vrai en termes de motivation avant la pandémie ne l’est plus. Beaucoup de personnes ont totalement changé leurs priorités, notamment en termes d’équilibre entre la vie privée et la vie professionnelle. J’ai même reçu des témoignages de salariés, après le premier confinement, qui avait découvert le plaisir de passer plus de temps avec leur famille et qui ne s’imaginent pas revenir au système sans télétravail.


Il est fondamental d’accepter que ce qui nous motivait avant la pandémie ne joue pas forcément le même rôle aujourd’hui et, en conséquence, il faut qu’individuellement, vous définissiez VOS critères de motivation remis à jour.


Facile à dire me direz-vous… mais à faire également en utilisant la bonne vieille méthode d’un stylo et d’une feuille de papier. Se poser la question de sa propre motivation par rapport à avant la pandémie, identifier les points qui sont les mêmes et ceux qui ont changé, cela permet de refaire un point clair.


"Vous ne trouverez jamais ce que vous ne cherchez pas." Confucius

3- Organisez vos journées

Toutes et tous, dans notre travail, il y a des taches qui que l’on aime, d’autres que l’on n’aime pas, c’est normal. Par contre, ce qu’il est important de faire, c’est d’identifier ces taches. Faites la liste de ce que vous adorez faire dans votre travail, y compris des petites choses comme boire un café avec vos collègues. Une fois cette liste faite, commencez et finissez chaque journée de travail avec l’une de ces taches.


· Avantage 1 : quand vous vous réveillez, vous serez motivé.e à l’idée de commencer votre journée de travail.

· Avantage 2 : en finissant votre journée avec une tâche que vous aimez, vous attaquerez votre soirée avec de bonnes ondes, sans avoir en tête le côté négatif de votre travail.



4- Pensez à votre vie personnelle

Je dis souvent que la motivation au travail est souvent liée à notre vie personnelle. Avant de se poser la question de la motivation au travail, il est fondamental de regarder si tout va bien dans votre vie personnelle : sommeil, stress, équilibre général.


Bien entendu, nos vies personnelles ne sont pas toujours au top, mais certaines bases peuvent toujours se travailler, notamment le sommeil. En 2019, nous sommes passés en dessous de la barre fatidique des 7 heures de sommeil par jour, notamment du fait de l’utilisation des écrans alors que la recommandation de l’OMS pour les adultes est comprise entre 7 et 9 heures. Bien dormir, c’est le point de départ pour rebooster votre motivation.


Le conseil : essayez pendant une semaine de vous coucher une heure plus tôt pendant une semaine et découvrez le bonheur du réveil sans sonnerie. Le réveil naturel est la preuve que vous avez assez dormi. Cela vous prendra peut-être une ou deux semaines, mais cela fonctionne et, vous verrez, vous vous sentirez incroyablement mieux.


CONCLUSION

Vous l’aurez compris, il ne s’agit en aucun cas de vous transformer en Superman ou en Wonderwoman, mais juste de vous écouter, tout simplement. La motivation est quelque chose de profondément intime et la recette magique n’existe pas. Cela étant dit, si vous commencez par assumer le fait de ne pas être motivé.e de temps à autre, de comprendre la mécanique de voytre propre motivation, ce sera un excellent début.


Et pour finir, je vous propose un test qui vous permettra peut-être d’en savoir plus sur votre motivation.




La vidéo pour aller plus loin : la newsletter vidéo









Gaël Chatelain-Berry


Pour aller plus loin :

1- Comment faire changer son manager ?

2- C'est quoi un job de rêve ?

Je suis auteur, chroniqueur et conférencier... ci-dessous, quelques liens utiles.

Mes Livres

Mes conférences

Mes web-conférences

Mes podcasts

Ma Chaine YouTube

Mes replays



Avec Bob sur scène

L'AUTEUR
Mes derniers livres
Capture d’écran 2021-02-09 à 08.50.14.
couv-BE (1).jpg