Messieurs, et si nous laissions (enfin) la parole aux femmes ?