Pourquoi 2021 sera l’année la plus extraordinaire que nous ayons jamais vécu


Illustration :  @demaincommenceajourdhui / https://www.instagram.com/demaincommenceaujourdhui/





Je pense que l’on peut toutes et tous s’accorder sur un fait : 2020 a été une année bien pourrie d’un point de vue global. Bien entendu, nous n’avons pas tous vécu celle-ci de la même façon et il faut garder à l’esprit que la pandémie n’a pas été vécue de la même manière si vous êtes propriétaire d’un restaurant ou d’un théâtre ou si vous êtes salarié d’une grande entreprise.


Il est rare dans l’histoire d’un pays de partager unanimement une émotion pendant autant de temps et, quelle que soit notre situation professionnelle, le stress a été partagé, d’une manière ou d »’une autre. Et la dernière fois qu’une telle communion intergénérationnelle a été partagée, c’est pendant la deuxième guerre mondiale. Partager une émotion négative de façon si globale créé un lien. Oui, je suis d’accord, ce serait mieux si ce lien se basait sur une émotion positive... et bien c’est tout l’objet de cet article.


Plutôt que de nous lamenter en regardant derrière nous en nous disant que 2020 a été la pire année de notre vie, ce qui est probablement vrai pour beaucoup, si nous réfléchissions a ce que nous allons faire une fois la pandémie derrière nous... en 2021. Et si ces deux dernières semaines de cette année nous les utilisions pour commencer a construire l’après, à nous réjouir de cette sortie du tunnel qui approche ?


Nous avons conscience de l’émotion négative que nous partageons... 2021 sera l’année du partage des émotions positives ! Oui, l’année prochaine sera une année exceptionnelle, au même titre que les années qui ont suivi le traumatisme de la seconde guerre mondiale l’ont été et je vais vous en donner les raisons.


Raison numéro 1 : le vaccin

Un vaccin a été trouvé. D’autres virus nous pourrissent la vie depuis des décennies, le sida en premier, et là, nous avons un vaccin en moins d’un an. Alors je sais, un certain nombre de personnes se méfient de ce vaccin trouvé « trop » vite. Il faut bien garder en tête qu’aucun scandale sanitaire n’a été lié à un vaccin dans toute l’histoire de la vaccination. Ce sont les médicaments comme le Mediator par exemple qui sont visiblement problématiques, pas les vaccins. Même le vaccin contre l’hépatite B soupçonné d’être responsable du déclanchement de la sclérose en plaque chez certains adultes est désormais reconnu pour être efficace dans l’écrasante majorité des cas et totalement sans risque sur les enfants. (https://www.doctissimo.fr/html/sante/mag_2000/mag3/sa_1748_hepatb.htm )


Par ailleurs, n’en doutons pas, les mêmes complotistes qui vont crier au scandale sur un vaccin trouvé trop vite aurait tout autant crié au scandale si les chercheurs n’avaient pas trouvé de vaccin en nous expliquant que les Gouvernements avaient trouvé une solution pour réduire la taille de la population mondiale.


J’irais me faire vacciner, mes enfants également et je peux vous garantir que ma joie sera grande quelques jours après la deuxième injection ; je serais enfin certain de ne pas connaître à nouveau les 15 jours que j’ai connu quand j’étais contaminé par la COVID.


Raison numéro 2 : retrouver le gout des petites choses

Franchement, quand on a vécu le pire, on ne peut qu’apprécier le reste. Dans 20 ans, Toutes les personnes qui auront connu 2020 pourront dire aux jeunes générations comme nos grands-parents nous disaient a propos de la deuxième guerre mondiale : oh dis donc, te plains pas, t’as pas connu 2020 toi.


Oui, 2020 nous a donné un nouveau regard sur des plaisirs simples : diner avec des amis, se faire une terrasse, faire la fête au nouvel an, se promener dans la rue sans masque. Toutes ces choses que l’on considérait comme normal, on va les trouver dingue ! Qui aurait pu dire en 2019 que le fait de faire une bise à son meilleur ami serait quelque chose d’exceptionnel un jour ?


Vous réalisez ? Nous allons nous réjouir de pouvoir revoir le sourire de personnes dans la rue. Essayez d’imaginer l’ambiance dans la rue le jour où, en 2021 il nous sera annoncé (personnellement, je table sur le mois de septembre ou octobre) : c’est bon, vous pouvez marcher dans la rue sans masque !



“Vivre sans espoir, c’est cesser de vivre.” Dostoyevski

Raison numéro 3 : le télétravail

Avant la pandémie, seules 16% des entreprises avaient un accord de télétravail. 2021 sera l’année où plus de 50% des entreprises auront un tel accord. 2021 sera l’année où plus une seule entreprise pourra dire « ah non, le télétravail on en fait pas chez nous» sans risquer de voir ses salariés partir ailleurs et de n’attirer plus aucun talent.



Raison numéro 4 : l’humain au-dessus de tout

Depuis 2020, nous réalisons que l’humain est plus important que l’économique. Cela laissera des traces pendant longtemps. Par ailleurs, aussi étrange que cela puisse paraître tellement cela semble évident, nous avons réalisé pendant le premier confinement qu’un éboueur ou un agent de caisse était tout aussi important socialement qu’un PDG.


2021 sera la première année depuis longtemps durant laquelle beaucoup de personnes ont retrouver une fierté dans leur métier grâce à une reconnaissance collective. Cela sera-t-il durable ? Je le crois car le traumatisme mondial qu’est cette pandémie ne s’oubliera opas du jour au lendemain, au même titre que le traumatisme de la deuxième guerre mondiale ne s’est pas effacé le jour de la signature de l’armistice.



Raison numéro 5 : en 2021, nous retournerons au cinéma, au théâtre, dans nos bars et nos restaurants

Que dire de plus... quand je me dis quand je serai vacciné, au printemps, je pourrai sans aucun doute retrouver mes amis sur une terrasse pour trinquer autour d’un petit verre de rosé, je m’en réjouis d’avance. Ce que nous considérions comme normal nous aura été enlevé pendant une année, ce qui ne fait qu’en renforcer la valeur.


Comme on le dit souvent, on ne mesure vraiment la valeur de quelque chose que l’on a que quand on nous l’enlève. Je ne sais pas si vous avez connu une période de votre vie sans trop d’argent. Moi, ça m’est arrive un certain nombre de fois, et j’ai géré. Et c’est grâce à ces périodes que je connais la valeur de l’argent, que je mesure la chance que j’ai de bien gagner ma vie. Et bien en 2021, nous allons redécouvrir le bonheur des choses que nous considérions comme normales, et ça, c’est tout simplement extraordinaire.



Raison numéro 6 : Au revoir Trump

Bon, le fait d’être marié à une femme américaine influence probablement mon choix de mettre le fait que Trump ait été battu aux élections dans cette liste, mais 2021 sera la première année dans un monde sans Trump à la tête des États-Unis, sans ses tweets, sans la remise en cause perpétuelle du multilatéralisme.


Trump était le symbole de tout ce que le monde politique peut offrir de pire actuellement : populisme, mensonges, violence, sexisme, communication en 144 caractères, remise en cause du système démocratique comme pour clore de la pire des manières un mandat déjà très controversé.


Et à moins, ce qui est malheureusement très possible, qu’il ne s’accorde à lui-même la grâce présidentielle, il n’est pas exclu que Trump soit en prison en 2021. Je sais, il ne faut jamais se réjouir du malheur d’autrui, qui qu’il soit... mais sur ce coup, je dois bien avouer que mes bas instincts ressurgissent.


CONCLUSION


Pendant des mois, c’est comme si nous avions vécu dans une maison hantée sans lumière et sans porte de sortie. Maintenant, nous savons qu’il y a une porte de sortie... soyons heureux.


Oui, je sais, on est toutes et tous fatigues, on en a marre de cette année 2020 : pandémie, crise économique, incertitudes sur les vaccins en plus, l’hiver est là, il fait froid, le soleil se lève à 8.30 et se couche à 16.30 ce qui fait qu’on a l’impression de vivre la nuit.


Je vous l’accorde, nous avons de quoi avoir le moral dans les chaussettes. Et si en plus votre manager vous explique qu’il serait bien de se mettre a bosser pour rattraper le retard, c’est le pompon. Et pourtant, ce n’est pas une fatalité. Ok, je vous l’accorde, quand on regarde en arrière, l’année 2020 est au top de la nullité. Mais plutôt que d’attendre le premier janvier pour se dire que l’année est finie et de réaliser que la pandémie est toujours là, qu’il fait toujours froid et qu’on est toujours aussi fatigués autant se focaliser dès aujourd’hui sur le positif, non ?



Gaël Chatelain-Berry


Pour aller plus loin :

1- 5 techniques pour ne plus laisser vos émotions ou le stress vous envahir

2- Les 4 pensées positives à avoir chaque jour pour (re)devenir optimiste


Je suis auteur, chroniqueur et conférencier... ci-dessous, quelques liens utiles.

Mes Livres

Mes conférences

Mes web-conférences

Mes podcasts

Mes replays



Avec Bob sur scène

L'AUTEUR
Mon dernier livre
couv-BE (1).jpg